Sueurs froides - Drame d'Alfred Hitchcock (1958) Avec James Stewart




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:            Sueurs froides

Titre original :           VERTIGO

 SUEURS FROIDES       

Réalisateur

Alfred HITCHCOCK

Année

1958

Nationalité

Américain   Extrait vidéo du film

Genre

Drame Psychologique

Durée

2H06

Acteurs principaux

Barbara Bel GEDDES, Henry JONES, Kim NOVAK, James STEWART

Les acteurs :

James Stewart

John "Scottie" Ferguson

Kim Novak

Madeleine Elster/Judy Barton

Barbara Bel Geddes

Marjorie "Midge" Wood

Tom Helmore

Gavin ELster

Henry Jones

Le coroner

Raymond Bailey

Le docteur

Ellen Corby

Tenancière de l'hôtel McKittrick

Jean Corbett (non crédité)

La vraie Madeleine Elster

Sarah Taft (non crédité)

La nonne

Alfred Hitchcock (non crédité)

Passant dans une rue du port

Réalisateur

Alfred Hitchcock

Scénariste

Samuel A. Taylor

 

Alec Coppel

Producteur

Alfred Hitchcock (non crédité)

Production

Paramount Pictures, U.S.A.

Distribution

United International Pictures (U.I.P.), France

D'après l'oeuvre de

Pierre Boileau

 

Thomas Narcejac

Compositeur

Bernard Herrmann

Conception générique

Saul Bass

Directeur de la photographie

Robert Burks

Habilleuse

Edith Head

Producteur associé

Herbert Coleman

Chef monteur

George Tomasini

Version Originale Sous-titrée.

Format du son : Mono
Format de projection : 1 :85.1
Format de production : 35 mm
Tourné en Anglais

Anecdotes:

Genèse du projet
La Paramount achète les droits d'Entre les morts en 1956 pour Alfred Hitchcock. Le cinéaste traverse une période difficile aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Mais qui a tué Harry ? Et Le Faux Coupable n'ont séduit ni la critique ni le public américain. Pour maintenir son indépendance financière, il a besoin de retrouver le succès.
Le premier scénariste pressenti pour Sueurs froides est Maxwell Anderson qui vient de collaborer au Faux coupable. Son scénario est jugé "intournable et incompréhensible." Hitchcock doit alors être opéré pour une hernie pendant qu'Alec Coppel travaille à une nouvelle adaptation du roman. Son scénario ne plaît pas au cinéaste qui traverse une convalescence très difficile. Il est opéré de la vésicule biliaire en mars. Ses ennuis de santé ont sans aucun doute eu une influence sur le personnage de Scottie Ferguson. Hitchcock fait alors appel à Samuel A. Taylor qui livrera la version définitive du scénario, travaillant à partir des visions du cinéaste.

Citations
Des images de Sueurs froides sont réutilisées dans Un baiser avant de mourir et L'Armée des 12 singes.

Influences
Sueurs froides a inspiré de nombreux cinéastes qui ne cessent de s'y référer dans leurs oeuvres. Brian De Palma a écrit avec Paul Schrader une variation autour du film d'Alfred Hitchcock avec Obsession. Cliff Robertson y est attiré par deux femmes aux similitudes étranges. Pulsions (Dressed to kill) retravaille la scène de filature dans un musée. Dans Body double, le réalisateur reprend l'idée d'un héros diminué. Il est lui aussi attiré par la sosie de celle qu'il a perdu. Femme fatale toujours de Brian de Palma joue à nouveau avec une femme à l'identité double.
Cette thématique se retrouve dans d'autres longs métrages comme Mulholland Drive et surtout Lost highway de David Lynch. Dans ce dernier film, un homme aux multiples personnalités est tour à tour piègé par la même femme, une fois brune, une fois blonde.
Dans Le Syndrome de Stendhal de Dario Argento, certains plans de la jeune femme dans le musée rappellent Sueurs froides.
Suzhou River du cinéaste chinois Lou Ye est lui aussi une réadaptation du long métrage d'Alfred Hitchcock.

Oscars
Sueurs froides n'a reçu que deux nominations à l'Oscar sans remporter de prix. Le film s'est distingué dans les catégories meilleur son et meilleure direction artistique et décors.

Succès mitigé
Sueurs froides a été reçu très timidement par les critiques américains de l'époque. Si le public n'a pas suivi en masse, les recettes du film ont dépassées le budget. Sueurs froides a coûté 2,5 millions de dollars et en a rapporté 7 millions au final. Le film est aujourd'hui considéré comme un des plus importants de la carrière du cinéaste. Il a même éte élu deuxième long métrage le plus important de l'histoire derrière Citizen Kane d'Orson Welles par un groupe de critiques internationaux réunis en 2002 par la revue Sight and sound.

Caméo
Comme dans la quasi-totalité de ses longs métrages, Alfred Hitchcock fait une courte apparition devant la caméra dans Sueurs froides après dix minutes de film. Il incarne ici un simple passant dans les rues du port de San Francisco.

Nouvel effet
Pour tourner la sensation de vertige de James Stewart dans Sueurs froides, Alfred Hitchcock a eu l'idée de combiner un zoom avant et un mouvement de recul de la caméra pour créer une distorsion de l'image. Afin de limiter le coût de ce plan, le cinéaste a préféré utiliser des maquettes plutôt que les décors grandeurs natures qui auraient posés de nombreuses difficultés techniques. Cet effet sera repris à de nombreuses reprises comme par Steven Spielberg dans Les Dents de la mer ou par Martin Scorsese dans Les Affranchis.

Deuxième vie
Sueurs froides, tout comme La Corde, Fenêtre sur cour, Mais qui a tué Harry ? Et L'Homme qui en savait trop, était invisible pendant plusieurs décennies après sa sortie. Les droits appartenaient à sa fille qui ne les exploitait pas. Ces longs métrages ont été redécouverts au milieu des années 1980 en salles. Sueurs froides a ensuite été restauré en son format original 70mm VistaVision en 1996.

La mission
La tour de la mission San Juan Batista où se rendent à deux reprises James Stewart et Kim Novak dans Sueurs froides ayant été détruites par un incendie au début du siècle, Alfred Hitchcock a dû truquer les images du bâtiment pour les besoins de son film.

Ernie's
Une scène importante de Sueurs froides se déroule au restaurant Ernie's. Si celui-ci existait bien à l'époque à San Fransisco, il a été entièrement recrée en studio pour les besoins du film, aussi bien les intérieurs que les extérieurs.

Filtres
Pour que l'image de Sueurs froides paraisse par moment moins réaliste, Alfred Hitchcock a utilisé de nombreux filtres pour les apparitions de Kim Novak rendant ses personnages encore plus énigmatiques aux yeux des spectateurs.

Fin alternative
Une scène finale supplémentaire a été tournée pour répondre aux exigences de certains pays européens dans lesquels aucune mauvaise action ne doit rester impunie. Une voix à la radio annonçait que Gavin Elster était sur le point d'être extradé vers les Etats-Unis. Scottie rentrait ensuite chez Midge où il contemplait l'horizon à travers la fenêtre.

Barbara Bel Geddes
Barbara Bel Geddes qui joue dans Sueurs froides Midge, l'amie de Scottie, n'en était pas à son premier rôle. Elle avait notamment joué avant Sueurs froides dans Ciel rouge de Robert Wise avec Robert Mitchum et Panique dans la rue d'Elia Kazan. En 1955, elle fait plusieurs apparitions à la télévision dans la série Alfred Hitchcock Présents. Elle connaîtra à la fin des années soixante-dix un grand succès populaire en participant à la série Dallas.

Couleurs
Alfred Hitchcock a attaché une très grande importance aux choix de couleurs dans Sueurs froides. Le gris des vêtements de Madeleine exprime son étrangeté, le réalisateur ayant estimé qu'une blonde portait rarement ce type de choses. Son écharpe noire sert également de contraste à sa veste blanche. Dans un autre registre, tous les emplois de couleur verte, la préférée du cinéaste, rattachent les personnages au passé.

San Francisco
Sueurs Froides a été tourné en grande partie en extérieur dans les alentours de San Francisco. Alfred Hitchcock aurait manifesté un intérêt pour la ville de Californie dès la Première de L'inconnu du nord-express en 1951. Les tournages en extérieurs ont eu lieu du 28 février 1957 au 15 octobre. Le reste fut réalisé en studio du 16 octobre au 19 décembre de la
Générique
Le générique de Sueurs froides a été réalisé par Saul Bass qui travaille ici pour la première fois avec Alfred Hitchcock. Il collabore par la suite deux nouvelles fois avec le réalisateur sur La Mort aux trousses et Psychose. Saul Bass qui a crée le générique une fois le tournage terminé met en avant ici le motif de la spirale qui travaille tout Sueurs froides.

Bernard Herrmann
Sueurs froides marque la quatrième collaboration entre Alfred Hitchcock et son compositeur Bernard Herrmann après Mais qui a tue Harry ?, L'Homme qui en savait trop et Le Faux Coupable. Les deux hommes feront trois autres films ensemble par la suite. Si Herrmann a composé la musique de Sueurs froides, à cause de problèmes légaux liés aux restrictions de certains syndicats il n'a pas pu dirigé lui-même les orchestres. Les séances d'enregistrement pour le film ont eu lieu à Londres et à Vienne.

Tom Helmore
Tom Helmore qui joue ici Galvin Elster, l'ami de Scottie qui l'engage pour surveiller sa femme, avait déjà été dirigé par Alfred Hitchcock. Sans considérer sa participation à plusieurs épisodes de la série Alfred Hitchcock presents, il tenait déjà un rôle secondaire de colonel dans Agent secret - Quatre de l'espionnage (1936). Son nom n'était alors pas crédité au générique.
Everett Sloane était initialement prévu pour tenir le rôle de Galvin Elster.

Alec Coppel
Alec Coppel est crédité au scénario de Sueurs froides. Il n'a pourtant écrit aucune ligne de la version finale du script. Samuel A. Taylor n'a travaillé qu'à partir d'indications d'Alfred Hitchcock.

Résistances
Alfred Hitchcock souhaitait originellement que Vera Miles, qu'il venait de diriger dans Le Faux Coupable, tienne le rôle principal féminin de Sueurs froides. La comédienne étant tombée enceinte, le cinéaste doit se résoudre à engager Kim Novak. Après le tournage, Hitchcock a déclaré que ce changement de casting lui a fait perdre "tout intérêt pour le personnage et le film en lui-même". Les relations entre le réalisateur et son actrice n'avaient pas été au mieux pendant le tournage. Kim Novak questionnait les choix des vêtements pour son personnage et était un peu désorientée par le manque de directives du cinéaste.
Elle expliquait ainsi récemment au journal Le Monde sa mésentente avec son réalisateur : "Hitchcock espérait retrouver en moi une blonde à la Grace Kelly, ce qui n'était pas le cas, tout en croyant qu'il arriverait à changer ma nature. Du coup, on retrouve cette résistance à l'écran."

Le Titre
Les titres de travail de Sueurs froides étaient Illicit Darkening, Listen Duckling et Among the dead, traduction littérale du titre du livre de Pierre Boileau et Thomas Narcejac. Alfred Hitchcock a insisté auprès des producteurs pour imposer Vertigo contre l'avis de ses producteurs qui lui préféraient Behind the Mask, Carlotta, Dream without ending, My Madeleine, Steps on the stairs ou Two kinds of women. Samuel A. Taylor avait lui proposé To lay a ghost.

Kim Novak
Kim Novak était déjà une star quand elle tourne Sueurs froides. Dès 1954, elle tient le rôle principal de Du plomb pour l'inspecteur de Richard Quine. L'année suivante, elle tourne L'Homme au bras d'or sous la direction d'Otto Preminger et Picnic de Joshua Logan. Elle enchaîne ensuite trois films avec George Sidney : Tu seras un homme, mon fils, Un Seul amour et La Blonde ou la rousse. En 1958, elle est prêtée par la Columbia à la Paramount pour les besoins de Sueurs froides. En échange, James Stewart retrouvera Kim Novak la même année dans L'Adorable Voisine de Richard Quine. La comédienne s'est montrée rapidement très intéressée par ce double personnage de femme. Elle identifiait le traitement que Scottie fait subir à Judy à celui qu'un cinéaste utilise avec ses actrices. Elle tournera ensuite notamment Les Liaisons secrètes et L'Inquiétante Dame en noir de Richard Quine, Embrasse moi, idiot de Billy Wilder et Le Démon des femmes de Robert Aldrich.

Samuel A. Taylor
Pour travailler à l'adaptation du roman, Alfred Hitchcock a fait appel à Samuel A. Taylor qui venait de San Francisco et avait déjà travaillé sur Sabrina de Billy Wilder ainsi que Tu seras un homme, mon fils de George Sidney avec Kim Novak. Comme le cinéaste, le scénariste était surtout intéressé par les troubles psychologiques du personnage masculin. Pour l'ancrer dans la réalité avant de se laisser emporter dans son rêve, Samuel A. Taylor eut l'idée d'ajouter le personnage de la confidente Midge qui n'existe pas dans le roman. Avec Hitchcock, il a également modifié toute la deuxième partie. Dans le livre, la révélation de la véritable identité de la femme vient à la fin. Dans le film, seul le personnage principal est laissé dans l'ignorance. Ce choix très contesté par son entourage sera maintenu jusqu'au bout par Hitchcock.
Samuel A. Taylor travaille à nouveau avec Hitchcock en 1969 sur L' Etau.

Adaptation
Sueurs froides est l'adaptation du roman "D'entre les morts" de Pierre Boileau et Thomas Narcejac. Alfred Hitchcock avait essayé au début des années 50 d'acquérir les droits de "Celle qui n'était plus", mais ils avaient déjà été achetés par Henri-Georges Clouzot qui en fera Les Diaboliques. Les deux écrivains auraient alors travaillé à ce nouveau projet en ayant le cinéaste en tête. L'intrigue du roman se situe pourtant dans un contexte bien français puisque l'obsession du héros était alors lié à la guerre de 40, à la débâcle. Le passage de l'écrit aux images a donc demandé un grand travail d'adaptation comme l'explique le cinéaste lui-même : "Dans le livre, vous aviez une femme qui ne voulait pas se laisser transformer, c'est tout. Dans le film, vous avez une femme qui se rend compte que cet homme peu à peu la démasque." Hitchcock a voulu avec Sueurs froides "atteindre à cette qualité subtile de rêve qui se trouve dans la nature de l'homme."

James Stewart
Sueurs froides marque la quatrième et dernière collaboration de James Stewart et Alfred Hitchcock. Les deux hommes ont travaillé ensemble sur La Corde, Fenêtre sur cour et la deuxième version de L'Homme qui en savait trop. Sueurs froides présente ici un héros diminué et pervers, en décalage avec l'image sympathique que le public pouvait avoir du comédien. Le cinéaste présentait d'ailleurs son film à François Truffaut en ces termes : "Il y a la volonté qui anime cet homme de créer une image sexuelle impossible ; pour dire les choses simplement, cet homme veut coucher avec une morte, c'est de la nécrophilie."même année.

Sujet

Un détective privé doit préserver une femme de ses pulsions suicidaires.

Scottie est sujet au vertige, ce qui lui porte préjudice dans son métier de policier. Rendu responsable de la mort d'un de ses collègues, il décide de quitter la police. Une ancienne relation le contacte afin qu'il suive sa femme, possédée selon lui par l'esprit de son aïeule. Scottie s'éprend de la jeune femme et se trouve ballotté par des évènements qu'il ne peut contrôler.

Un extrait Vidéo              Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :    VHS.1.L.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 11
Aujourdhui : 178
Ce mois : 14 380
depuis le 24/11/10 : 719 178

joomla statistics

View My Stats