Le carrefour de la mort (1947) - Film de Henry Hathaway - Avec Richard Widmark et Victor Mature




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film :   Le carrefour de la mort

Le carrefour de la mort - Henry Hathaway (1947)      Kiss of Death - Henry Hathaway (1947)

Réalisateur

Henry HATHAWAY

Année

1947

Nationalité

Américain   Extrait vidéo du film

Genre

Aventure

Durée

1H40

Acteurs principaux

Brian DONLEVY, Mildred DUNNOCK, Coleen GRAY, Karl MALDEN, Victor MATURE, Millard MITCHELL, Richard WIDMARK

   

Film policier
Réalisation : Henry Hathaway
Distribution : Victor Mature, Brian Donlevy, Coleen Gray
Etats-Unis
Durée 98'
1947


N&B

Version originale sous-titrée

L'HISTOIRE

Après sa sortie de prison, Nick Bianco ne parvient pas à trouver un emploi. A l'approche de Noël, il abandonne ses velléités d'honnêteté et dévalise une bijouterie pour pouvoir offrir de belles fêtes à sa femme et à ses enfants. Arrêté une fois de plus, il pense pouvoir compter sur ses complices pour s'occuper de sa famille. Quand il apprend que sa femme s'est suicidée et que ses enfants sont dans un orphelinat, il accepte de "balancer" ses anciens camarades indélicats pour pouvoir sortir de prison.

Equilibrant action et suspense, ce chef-d'oeuvre du film noir resserre son implacable étau avec un indéniable sens de l'esthétique. Pour son premier rôle à l'écran, Richard Widmark est tout simplement génial en petite frappe complètement cinglée.

Sortie USA: 27 Août 1947

L'histoire de "Le Carrefour de la mort"

Le petit escroc Nick Bianco se fait arrêté lors d'un casse de bijoux. Malgré l'injonction de l'assistant du district attorney D'Angelo qui a les meilleures intentions à son égard, Nick refuse de donner ses complices et part en prison avec l'assurance que sa femme et ses enfants seront pris en charge par ses complices. Mais apprenant le suicide de sa femme, Nick dénonce ses anciens complices et se retrouve libérer sur parole...

Distribution Artistique de "Le Carrefour de la mort"

 

  Victor Mature   ..........  Nick Bianco 

  Brian Donlevy   ..........  l'assistant du District Attorney Louie DeAngelo 

  Coleen Gray   ..........  Nettie 

  Richard Widmark   ..........  Tommy Udo 

  Taylor Holmes   ..........  Earl Howser 

  Howard Smith   ..........  un gardien 

  Karl Malden   ..........  Sergent William Cullen 

  Anthony Ross   ..........  Eddie Williams 

  Mildred Dunnock   ..........  Mme Bianco 

  Millard Mitchell   ..........  Shelby 

  Temple Texas   ..........  la blonde 

  Jay Jostyn   ..........  l'avocat du Procureur 

  J. Scott Smart   ..........  Skeets 

  Patricia Morison   ..........  Maria Bianco (scènes supprimées) 

  Robert Adler   ..........  un enquêteur (non crédité) 

  Rollin Bauer   ..........  un garde de Sing Sing (non crédité) 

  Dennis Bohan   ..........  un garde (non crédité) 

  Olga Borget   ..........  le caissier chez Luigi (non crédité) 

  Susan Cabot   ..........  une femme dans le restaurant (non crédité) 

  Alexander Campbell   ..........  le conducteur du train (non crédité) 

  Harry Carter   ..........  un enquêteur (non crédité) 

  Dort Clark   ..........  l'homme en voiture (non crédité) 

  Eva Condon   ..........  une nonne (non crédité) 

  Harry Cooke   ..........  un chauffeur de taxi (non crédité) 

  Harold Crane   ..........  M. Moremann (non crédité) 

  James Doody   ..........  un garde de Sing Sing (non crédité) 

  Arthur Foran Jr.   ..........  un garde de Sing Sing (non crédité) 

  Dave Fresco   ..........  un serveur (non crédité) 

  Harold Gary   ..........  un portier (non crédité) 

  Don Giovanni   ..........  les hommes de main de Tommy (non crédité) 

  Marilee Grassini   ..........  Rosaria (non crédité) 

  Eda Heinemann   ..........  Mme Keller (non crédité) 

  Lou Herbert   ..........  les policiers (non crédité) 

  Herbert Holcombe   ..........  un garde de la prison de la ville (non crédité) 

  Arthur Holland   ..........  les policiers (non crédité) 

  Harry Kadison   ..........  les policiers (non crédité) 

  Robert Karnes   ..........  les hommes de main de Tommy (non crédité) 

  Robert Keith   ..........  un juge (non crédité) 

  Arthur Kramer   ..........  M. Sulla (non crédité) 

  John Kullers   ..........  un prisonnier (non crédité) 

  Perc Launders   ..........  un Lieutenant (non crédité) 

  Paul Lilly   ..........  un garde de la prison de la ville (non crédité) 

  Pat Malone   ..........  les policiers (non crédité) 

  Iris Mann   ..........  Congetta (non crédité) 

  John Marley   ..........  un détenu (non crédité) 

  Gregg Martell   ..........  un garde (non crédité) 

  Charles McClelland   ..........  un enquêteur (non crédité) 

  Norman McKay   ..........  Capitaine Dolan (non crédité) 

  Richard Midgley   ..........  un garde (non crédité) 

  Carl Milletaire   ..........  un client (non crédité) 

  Mary Morrison   ..........  la Mère Supérieur (non crédité) 

  Consuela O'Connor   ..........  une fille (non crédité) 

  Gloria O'Connor   ..........  une fille (non crédité) 

  Bill O'Leary   ..........  les policiers (non crédité) 

  Wendell K. Phillips   ..........  Tony 'Pep' Magone (non crédité) 

  Stephen Roberts   ..........  un garde (non crédité) 

  Yvonne Rob   ..........  un client (non crédité) 

  Mel Ruick   ..........  l'assistant de Moremann (non crédité) 

  Jack Rutherford   ..........  les policiers (non crédité) 

  Lee Sanford   ..........  Chips Cooney (non crédité) 

  Bernard Sell   ..........  les policiers (non crédité) 

  George Shelton   ..........  un serveur (non crédité) 

  Irene Shirley   ..........  une nonne (non crédité) 

  A. George Smith   ..........  les policiers (non crédité) 

  John Stearns   ..........  Harris (non crédité) 

  Richard Taber   ..........  un chauffeur de taxi (non crédité) 

  Victor Thorley   ..........  un garde de Sing Sing (non crédité) 

  Lawrence Tiernan   ..........  les policiers (non crédité) 

  Tito Vuolo   ..........  Luigi (non crédité) 

  Milton Wallace   ..........  (non crédité) 

  Jesse White   ..........  un chauffeur de taxi (non crédité) 

  Bill Zuckert   ..........  un garde de Sing Sing (non crédité) 

Distribution Technique de "Le Carrefour de la mort"

 

  Réalisation 

  Henry Hathaway 

  Ecriture 

  Ben Hecht 

  Charles Lederer 

  Eleazar Lipsky   ..........  histoire 

  Production 

  Fred Kohlmar   ..........  producteur 

  Montage 

  J. Watson Webb Jr. 

  Photographie 

  Norbert Brodine 

  Musique 

  David Buttolph 

  Décors 

  Thomas Little 

  Maquillage 

  Ben Nye   ..........  artiste maquillage 

  Direction artistique 

  Leland Fuller 

  Lyle R. Wheeler   ..........  (sous le nom Lyle Wheeler) 

  Assistant réalisation 

  Abe Steinberg   ..........  assistant réalisateur (non crédité) 

  Son 

  W.D. Flick 

  Roger Heman Sr.   ..........  (sous le nom Roger Heman) 

  Effets spéciaux 

  Fred Sersen   ..........  effets photographiques 

 Acteurs :

Victor Mature Victor Mature (Nick Bianco)
Brian Donlevy
Brian Donlevy (Louie DeAngelo)
Coleen Gray
Coleen Gray (Nettie)
Richard Widmark
Richard Widmark (Tommy Udo)
Taylor Holmes
Taylor Holmes (Earl Howser)
Howard Smith (Warden)
Karl Malden
Karl Malden (le sergent William Cullen)
Anthony Ross (Eddie Williams)
Mildred Dunnock
Mildred Dunnock (la mère de Rizzo)
Millard Mitchell (Shelby)
Temple Texas (l'amie de Tommy)
Jay Jostyn (le procureur)

Réalisateur :

Henry Hathaway Henry Hathaway

Scénaristes :

Eleazar Lipsky
Ben Hecht
Ben Hecht
Charles Lederer

Producteur :

Fred Kohlmar

Compositeur :

David Buttolph

Directeur de la photographie :

Norbert Brodine

Société de production :

20th Century Fox 20th Century Fox

Résumé express

Nick Bianco, dont le père a été tué par la police, décide d'attaquer une bijouterie, la veille de Noël, avec trois complices. Blessé, il refuse cependant de dénoncer ses derniers et écope de vingt ans de prison. Mais en apprenant le suicide de sa femme, Nick décide de parler, trop inquiet du sort de ses deux petites filles.

                

        

       

          

Secrets de tournage

 
 

Premier rôle marquant pour Richard Widmark 

Avec le rôle du malfrat sadique, psychotique et violent au "rire de hyène" Tommy Udo du Carrefour de la mort, Richard Widmark fait ses débuts au Cinéma par la grande porte. Alors âgé de 33 ans, il livre une performance restée dans les annales du septième art, notamment lors d'une scène où il précipite une grand-mère paralytique dans l'escalier, attachée sur sa chaise roulante (une séquence éprouvante imposée par Henry Hathaway aux producteurs, reprise ou citée dans de nombreuses oeuvres, notamment Fondu au noir, où un cinéphile dérangé précipite sa tante infirme dans les escaliers après s'être projeté la séquence du Carrefour de la mort).

 

Par la suite, Richard Widmark apparaîtra notamment dans les westerns La Lance brisée, Alamo, Alvarez Kelly, et les polars Police sur la ville, Contre toute attente, Colère en Louisiane et Le Crime de l'Orient-Express. 

 

Deux remakes pour "Kiss of death" 

Grand classique du film noir, Le Carrefour de la mort fut ré-adapté à deux reprises : en 1958 transposé en western par Gordon Douglas dans The Fiend who Walked the West, puis en 1994 par Barbet Schroeder dans Kiss of death dont l'intrigue se rappoche plus du film original avec le trio David Caruso / Nicolas Cage / Samuel L. Jackson en lieu et place de Victor Mature / Richard Widmark / Brian Donlevy. 

 

New York en toile de fond 

Chantre du décor naturel et du Cinéma réaliste, Henry Hathaway inscrit Le Carrefour de la mort dans une série de films noirs quasi-documentaires qu'il lance à partir de 1945 avec La Maison de la 92e Rue puis 13 Rue Madeleine. Limitant au maximum le travail en studio, le cinéaste aime tourner au coeur des quartiers et bas-fonds de la Grosse Pomme, dans des véritables décors. Il sera ainsi le premier à filmer en 16mm dans un grand magasin, et tournera notamment une scène dans le véritable ascenseur du Chrysler Building. 

 

Premier grand rôle pour Karl Malden 

Inoubliable inspecteur de la série télévisée Les Rues de San Francisco, apparu dans de nombreux classiques du septième art (Patton, L'Aventure du Poséidon, Le Prisonnier d'Alcatraz, Nevada Smith, Le Kid de Cincinnati, La Conquête de l'ouest co-réalisé par Henry Hathaway, La Poupée de chair, Sur les quais...), Karl Malden obtient avec Le Carrefour de la mort, dans lequel il incarne l'inspecteur William Cullen, son premier rôle important.

 

Pour l'anecdote, il dirigera lui-même le "malfrat" Richard Widmark dix ans plus tard, dans le drame La Chute des héros, sa seule et unique réalisation... 

 

Un amoureux des méchants 

Très à l'aise avec les méchants de tous poils, Henry Hathaway se plaît à mettre en scène de sombres personnages, terrifiants, névrosés ou crapuleux. Outre l'impressionnant Tommy Udo interprété par Richard Widmark dans Le Carrefour de la mort, on retiendra notamment dans son oeuvre William Bendix dans L'Impasse tragique, Signe Hasso dans La Maison de la 92e Rue, Jack Elam dans L'Attaque de la malle-poste, sans oublier Dennis Hopper dans Cent dollars pour un shérif.

 

Récompenses 

Le Carrefour de la mort s'est vu remettre le Golden Globes de la Révélation masculine de l'année en 1948 pour Richard Widmark, ainsi que le Prix du meilleur scénario au Festival de Locarno la même année. Il sera également cité par deux fois aux Oscars (Meilleur second rôle masculin pour Richard Widmark, et Meilleur scénario original), sans toutefois remporter de statuette. 

 

Histoire vraie 

Signée Eleazar Lipsky, l'histoire originale du Carrefour de la mort est vaguement inspirée d'une histoire vraie. Le scénario sera toutefois ré-adapté à la demande du réalisateur (notamment le dernier tiers), avec l'aide de Philip Dunne. 

L'histoire

Nick Bianco, dont le père a été tué par la police, décide faute d'argent de commettre un hold-up. Aidé de deux complices, il attaque une bijouterie la veille de Noël. Mais l'alarme est donnée et Nick, blessé, est arrêté. Il refuse de dénoncer ses complices et se retrouve condamné à 20 ans de prison. Il apprend bientôt le suicide de sa femme Maria et se montre de plus en plus inquiet sur le sort de ses deux filles.

Désireux de sortir au plus vite de cet enfer, il se décide à parler. Earl Houser, l'avocat du milieu, s'imagine que le mouchard est un certain Rizzo. Tommy Udo, un gangster psychopathe, reçoit pour mission de le liquider…

Le carrefour de la mort - Dangereuses relations      Le carrefour de la mort - Un couple en péril

Dès la fin du générique, un avertissement indique que le film a été tourné sur les lieux mêmes de l'action, c'est-à-dire à New York. Au lendemain de la guerre, ce fait était suffisamment rare pour être considéré comme un événement en soi. Jusqu'alors, pour des raisons principalement financières, les studios californiens s'étaient toujours contentés de reproduire la ville qu'à travers un décor monté sur un plateau. Les histoires censées se dérouler à New York se partageaient donc entre des vues généralistes de la mégalopole issues de leurs banques d'images et les plans tournés en studio par les différents cinéastes.

Dans le film, les décors réels accentuent le réalisme des situations. Le tournage en extérieurs s'est donc partagé entre le Chrysler Building (la bijouterie à dévaliser étant situé au 24ème étage de l'immeuble), le Federal Hall (au 28 Wall Street), le Criminal Court Building (dans le quartier du Civic Center) et son "annexe" de l'époque, une prison pour hommes située de l'autre côté de la rue et baptisée "the Tombs" (sur Centre Street), le Club 66, l'hôtel Marguery pour les principales scènes d'intérieur... Autant de lieux célèbres auxquels s'ajoutent le pénitencier de Sing Sing (à Ossining, dans l'Etat de New York) ou bien encore l'Academy of the Holy Angels (à Fort Lee, dans le New Jersey, pour les scènes d'orphelinat).

Un extrait Vidéo   Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :   DVD.21.Y.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 7
Aujourdhui : 326
Ce mois : 12 179
depuis le 24/11/10 : 747 621

joomla statistics

View My Stats