Le mouton à cinq pattes - Un Film de Henri Verneuil - 1954 - Avec Fernandel


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





Le mouton à cinq pattes

            

            

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

Le Mouton à cinq pattes

Le Mouton à cinq pattes est un film français réalisé
par Henri Verneuil, sorti le 24 septembre 1954.

Fiche technique :

Titre : Le Mouton à cinq pattes 
Réalisation : Henri Verneuil 
Scénario : Albert Valentin 
Scénario : Henri Verneuil et René Barjavel 

Dialogues : René Barjavel, avec pour les différentes
histoires: Jean Marsan: (histoire d'Alain)
Henri Troyat: (histoire de Désiré - d'après "Le
philanthrope à la rouquine"), Jacques Perret: (histoire
d'Etienne - d'après "La mouche"), Jean Marsan et Henri
Verneuil: (histoire de Bernard) et Raoul
Ploquin: (histoire de Charles)
 
Assistants réalisateur : Pierre Chevalier, Arlen Papazian 
Production : Les films Raoul Ploquin, Cocinex (France) 
Chef de production : Raoul Ploquin 
Secrétaire de production : Simone Bouvet 
Distribution : Cocinor 
Musique : Georges Van Parys 
Images : Armand Thirard 
Opérateur : Louis Née, assisté de Jean Dicop et Robert Florent 

Musique : Georges van Parys (Editions musicales
Transatlantique) 

Décors : Robert Clavel, assisté de Jacques Douy et Marc Desage 
Montage : Christian Gaudin, assisté de Suzanne Rondeau 

Son : William-Robert Sivel, assisté de Pierre Zann et
Arthur Van Yeeren 

Maquillage : Lina Gallet, Yvette Dicop 
Coiffures : Serge Stern 
Photographe de plateau : Gaston Thonnart 
Scripte : Charlotte Lefèvre 

Régisseur général : Georges Charlot, assisté de Louis Manella
et Descoffre 

Régisseur extérieur : Gabriel Béchir 
Accessoiriste : Albouze et Villecoq 
Ensemblier : Charles Mérangel 

Tournage du 1er février au 5 avril 1954 dans les studios de
Boulogne et à Vaison la Romaine 

Pays d'origine : France 
Format : Noir et blanc - 1,37:1 - Mono - 35 mm 
Enregistrement Artec, Western Electric 
Genre : Comédie dramatique 
Durée : 100 minutes 
Date de sortie : 24 septembre 1954 
Visa d'exploitation : 15145

Synopsis :

Afin de relancer le tourisme local, la petite commune de
Trézignan décide d'organiser une grande fête pour célébrer
les 40 ans des quintuplés nés jadis dans le village, même
si leur père n'a pas vraiment envie de les revoir. Leur
parrain, le docteur Bolène, est chargé de les retrouver
et de les convaincre de participer à la fête.

Résumé :

Trézignan, petit village varois, cherche à sortir de sa
léthargie par un moyen qui attirerait les foules.
Le maire a l'idée de réunir à l'occasion de leur
quarantième anniversaire, les cinq fils (des quintuplés)
du bourru viticulteur Edouard Saint-Forget. Mais
l'irascible vieux paysan s'est fâché, vingt ans auparavant
avec ses fils partis chacun de leur côté et personne ne
sait où la pétulante progéniture est allée s'égailler.
Le maire décide de les réunir et charge leur parrain, le
docteur Bollène, de les retrouver. 
Les cinq frères ont eu des destinées bien différentes
qui se déclinent de A à E : Alain, le prétentieux, dirige
un institut de beauté ; Bernard est le responsable de
la rubrique "Courrier du cœur" d'un magazine et protège
une jeune Marianne; le prêtre Charles s'insurge contre
sa ressemblance avec Don Camillo ; Désiré lave les vitres
et s'ingénie à tenter des coups misérables. Quant à
Etienne, maître après Dieu sur un cargo douteux, il a
tous les vices. La fête les rassemble autour de leur
père, mais les gendarmes s'en mêlent et Désiré passerait
un mauvais quart d'heure s'il n'apprenait qu'il vient
d'être père de sextuplés.  

Distribution :

Fernandel : Édouard Saint-Forget / Les quintuplés : Alain
l'esthéticien, Bernard le journaliste, Charles l'abbé, Désiré
le laveur de carreaux, Étienne le loup de mer
 
Edouard Delmont : Le docteur Marius Bollène 
Louis de Funès : M. Pilate, responsable des pompes funèbres 
Noël Roquevert : Antoine Brissard 
Françoise Arnoul : Marianne Durand-Perrin, la fille 
Georges Chamarat : M. Durand-Perrin, le père 
Denise Grey : Mme Durand-Perrin, la mère 
Andrex : Un marin 
Michel Ardan : Un marin 
Edmond Ardisson : Le brigadier 
Jocelyne Bressy 
José Casa : Le gendarme 
Jean Diéner : Un croque-mort 
Paulette Dubost : Solange Saint-Forget, la femme de Désiré 
Ky Duyen : Un joueur chinois sur le bateau 
Leopoldo Francés : Le métis 
Manuel Gary : Le docteur 
Micheline Gary : L'hôtesse de l'instutut de beauté 
René Génin : Le maire 
René Havard : Le liftier 
Tony Jacquot : L'instituteur 
Alinda Kristensen 
Lolita López : Azitad 
Yvette Lucas : Mariette, la domestique d'Edouard 
Yannick Malloire : Une petite fille 
Franck Maurice : Un consommateur 
Edouard Francomme : Un consommateur 
Albert Michel : Le patron du bistrot 
Dario Moreno : Le joueur américain, sur le bateau 
Nina Myral : Justine, la bonne des "Durand-Perrin" 
Pâquerette : La servante du curé 
Raphaël Patorni : L'acteur jouant Rodrigue 
Philippe Richard : L'acteur jouant Don Gormas 
Gil Delamare : Le chauffard 
Max Desrau : Le nouveau patron des pompes funèbres 
Renée Gardès : Une concierge 
Georges Demas : Un journaliste 
Maryse Martin : (mentionnée au générique, elle n'apparait
pas dans le film) 
Loche

A propos du film :

Fernandel joue ici 6 rôles différents : les 5 quintuplés, et
leur père (dans Pour tout l'or du monde, Bourvil jouera
quant à lui un père et ses 2 fils; Jerry Lewis dans
Les Tontons Farceurs jouera 7 rôles : 1 chauffeur et 6 frères). 
On peut presque ajouter deux autres rôles : Tante
Nicole, courriériste du coeur, et Antoine Brissard, qu'il
remplace suite à son décès. On arrive alors à l'incroyable
total de huit jeux d'acteur ! 
Charles, l'un des 5 quintuplés et curé de son village, se
plaint de ressembler comme une goutte d'eau "à ce curé qu'on
voit au cinéma", et il est d'ailleurs la risée de tout le
village. Le curé en question, et qu'il ne nomme pas, n'est
autre que Don Camillo, que Fernandel interprète également, et
qui en est alors (en 1954) à son deuxième épisode
(le 3e sortira en 1955). 
C'est le deuxième film dans lequel apparaissent simultanément
Fernandel et Louis de Funès, après Boniface Somnambule (1951).
Il y en aura encore 3 autres par la suite :
Mam'zelle Nitouche (1954), La Vie à deux (1958) et
Le Diable et les Dix Commandements (1962).

Récompenses :

Léopard d'or au Festival de Locarno en 1954. 
Nominé pour l'oscar du meilleur scénario en 1956.

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.38.O.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 5
Aujourdhui : 190
Ce mois : 7 099
depuis le 24/11/10 : 803 035

joomla statistics

View My Stats