La vie, l'amour, la mort - Un Film de Claude Lelouch - 1969 - Avec Amidou et Caroline Cellier


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





La Vie, l'amour, la mort  Un Film de Claude Lelouch

      

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

La Vie, l'Amour, la Mort

La Vie, l’Amour, la Mort est un film réalisé par Claude Lelouch
en 1968 (sorti en France en 1969).

Date(s) de Sortie(s) :  France : 29 janvier 1969  | Etats-Unis :  26 mai 1969

Synopsis :

François Toledo, ouvrier marié et père de famille, rencontre l'amour fou auprès
de Janine, une collègue de travail. Mais son passé le rattrape : à trois
reprises, il a étranglé des prostituées quand, victime d'impuissance, il s'est
senti déshonoré. Jugé, il sera condamné à mort puis guillotiné.

L'histoire :

François Toledo est un jeune homme sans histoire, marié et père d'une ravissante
petite fille. Suspecté par la police dans une sombre affaire de triple homicide
touchant des prostituées, il est mis sous les verrous.
Ouvrier tranquille, François mène en effet une vie privée assez tumultueuse.
Il était sur le point de quitter Janine, son épouse, pour s'installer avec la
belle Caroline, sa maîtresse. Or, la belle-mère de François, qui l'a toujours
foncièrement détesté, l'a dénoncé aux autorités. Bientôt, il passe en justice...

Résumé :

Les policiers traquent inlassablement François Toledo, un ouvrier, qui a fait
connaissance il y a quelques jours de Caroline, une employée qui travaille à la
même usine que lui. Leur entente, morale et physique, est parfaite et François, pour
la première fois de sa vie, se sent un homme apaisé, serein. C'est juste à ce
moment-là que la tragédie fond sur lui ; il est arrêté avec sa maîtresse dans un
hôtel de passe. L'interrogatoire commence. En même temps, nous apprenons que François
est marié, qu'il a une petite fille, qu'il mène une vie familiale normale, bref qu'il
serait un Français moyen parmi tant d'autres si une obsession maladive ne le
tenaillait continuellement sans lui laisser de répit : son impuissance partielle
avec les prostituées qu'il ne peut s'empêcher d'aller trouver pour lancer comme un
défi à sa propre hantise. Cette impuissance l'a poussé à assassiner deux prostituées
à Paris et une à Nîmes. Peu à peu, les policiers enserrent François dans un réseau
de preuves auquel il ne peut plus échapper. Sa maîtresse et sa femme apprennent en
même temps qui il est et s'abîment toutes les deux dans une douleur commune. Le procès
a lieu. François est condamné à mort : les jurés n'ont retenu en sa faveur aucune
circonstance atténuante. Dans sa prison, toute sa vie lui revient en mémoire.
Evidemment, les jurés impersonnels ne peuvent comprendre que, depuis quelques
jours, depuis sa rencontre avec Caroline, il était devenu un autre homme, à l'âme et
à l'esprit comme neufs. Et c'est cet autre homme qui, à l'aube sinistre de son dernier
jour, présente son cou à la guillotine.


Fiche technique :

Réalisateur : Claude Lelouch
Scénariste : Pierre Uytterhoeven
Dialoguiste Claude Pinoteau 
Musique : Francis Lai
Durée : 115 minutes
Genre : Drame
Société de production :  Les Films 13
Décorateur : Albert Rajau  
Monteur : Claude Barrois
Société de production : Les Artistes Associés  
Société de production P.E.A. - Produzioni Europee Associati (Roma)  
Directeur de production : Pierre Pardon  
Directeur de la photographie : Jean Collomb  
Ingénieur du son : Jean-Louis Ducarme 


Distribution :

Amidou : François Toledo
Caroline Cellier : Caroline
Janine Magnan : Janine
Catherine Samie : Julie
Marcel Bozzuffi : Le commissaire
Pierre Zimmer : L'inspecteur
Lisette Bersy : Hélène
Jean-Marc Allègre : Aide du bourreau
Pierre Collet : Le bourreau
Jean Collomb : Réceptionniste du motel
« El Cordobés »
Nathalie Durrand : Sophie Toledo
Yves Gabrielli : Officier de police
Annie Girardot
Jean-Pierre Henry
Jacques Henry : Assistant du bourreau
Robert Hossein

Récompenses :

Prix d'interprétation au Festival de Rio pour Amidou

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.51.H.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 11
Aujourdhui : 32
Ce mois : 11 592
depuis le 24/11/10 : 822 513

joomla statistics

View My Stats