L'Évangile selon Saint Matthieu - Un Film de Pier Paolo Pasolini - 1964 - Avec Enrique Irazoqui

Logo Amazon

Les liens chargés, vous pouvez les consulter sur Amazon    Once the links loaded, you may consult them on Amazon


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films  Nous sommes le 21-08-2018 et il est 00:00
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique Des partitions à écouter Les Puces de Paris Saint-Ouen




Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

Merci de m'écrire à l'adresse mail suivante : maxime6027@hotmail.com

Merci de laisser un commentaire  Please, let your comment



Menu du Site















         "Translation"  "Commandes de Google"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





L'Évangile selon Saint Matthieu

            

            

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

L'Évangile selon Saint Matthieu (film)

L'Évangile selon Saint Matthieu (Il Vangelo Secondo Matteo)
est un film italien réalisé par Pier Paolo Pasolini, sorti
en 1964.

Synopsis :

Une reconstitution fidèle de cet évangile qui reprend
une sélection de scènes de l'histoire de la vie du
Christ, notamment l'annonciation et le baptême, de
sa passion, la crucifixion, la résurrection.


Fiche technique :

Titre : L'Évangile selon Saint Matthieu 
Titre original : Il Vangelo Secondo Matteo 
Réalisation : Pier Paolo Pasolini 

Scénario : Pier Paolo Pasolini, d'après
           L'Évangile selon Saint Matthieu
 
Opérateur : Gianni Cianfarelli Modica 
Assistant Opérateur : Victor Hugo Contini 
Durée : 137 minutes 
Photographie : Tonino Delli Colli 
Son : Mario Del Pozzo 
Décors : Luigi Scaccianoce assisté de Dante Ferretti 
Costumes : Danilo Donati 
Conseiller Religieux : Don Giovanni Rossi
 
Musiques : extraits des œuvres de Bach, Webern, Mozart
Prokofiev, de la « Missa Luba » congolaise, de
Spirituals et de chants révolutionnaires russes
 
Montages : Nino Baragli 
Production : Arco film (Rome), Lux Compagnie (paris) 
Producteur : Alfredo Bini 
Mixage : Fausto Ancillai
 
Aide à la réalisation : Elsa Morante, Maurizio Lucidi
Paul A.M. Schneider 

Scripte : Lina D’Amico 
Maquillage : Marcello Ceccarelli 
Distribution : Titanus 
Pellicule : Ferrania P.30 
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 x 1, 85 
Caméra : Arriflex 
Dates de sortie : 
 Italie : 4 septembre 1964 (au 24e festival de Venise) 
 Italie : 2 octobre 1964 (Milan et Rome)

Distribution :

Les acteurs ne sont pas des comédiens professionnels.

Le Christ : Enrique Irazoqui, doublé par
            Enrico Maria Salerno
 
Marie Jeune : Margherita Caruso 
Marie âgée : Susanna Pasolini 
Joseph : Marcello Morante 
Jean-Baptiste : Mario Socrate 
Pierre : Settimio Di Porte 
Judas : Otello Sestili 
Matthieu : Ferruccio Nuzzo 
L’apôtre Jean : Giacomo Morante 
André : Alfonso Gatto 
Simon : Enzo Siciliano 
Philippe : Giorgio Agamben 
Barthélémy : Guido Cerretani 
Jacques, fils de Zébédée : Marcello Galdini 
Jacques, fils d’Alphée : Luigi Barbini 
Thaddée : Elio Spaziani 
Thomas : Rosario Migale 
Caiphe : Rodolpho Wilcock 
Ponce Pilate : Allesandro Clerici 
Hérode I : Amerigo Bevilacqua 
Hérode II : Francesco Leonetti 
Hérodiade : Franca Cupane 
Salomé : Paola Tedesco 
L’Ange du Seigneur : Rossana Di Rocco 
Un Pharisien : Renato Terra 
Joseph d’Arimathie : Eliseo Boschi 
Marie de Béthanie : Natalia Ginzburg 
Un pasteur : Ninetto Davoli

Autour du film :

L’Évangile selon Saint Matthieu est le premier film
où Pasolini utilise la technique du zoom avant
(21 dans tout le film) 
L’Évangile selon Saint Matthieu est dédié
au « glorieux Pape Jean XXIII ». 
Le film a été tourné dans le sud de l’Italie, encore
pauvre et archaïque. Cependant, Pasolini s’était rendu
en juillet 1963 en Palestine avec le père
Don Andrea Carraro, pour y effectuer des repérages.
Le cinéaste est déçu par la modernité trop apparente
des paysages et renonce à y situer son film, mais les
images tournées sur place deviennent, sous l’impulsion
du producteur Alfredo Bini, un film à mi-chemin entre
le carnet de voyage et la réflexion
intérieure : « Repérages en Palestine ». 
Le rôle du Christ était en premier lieu destiné par être
joué par un poète. Pasolini proposa le rôle successivement
à Evgueni Evtouchenko, Allen Ginsberg, Jack Kerouac puis
Luis Goytisolo, mais ils refusèrent tous. Pasolini
rencontra par la suite, Enrique Irazoqui, un jeune
étudiant espagnol, à qui il confia le rôle. 
C’est Elsa Morante qui fit une première sélection de
musiques destinées à accompagner le film. 
Le scénario original comportait 131 scènes, tandis que
le film réalisé n’en compte plus que 44.

Distinctions :

Prix spécial du jury au Festival de Venise 
Grand prix de l'Office catholique du cinéma 
Prix Cinéforum 
Prix de l'Union internationale de la critique 
Prix Nostra d'Argento (Ruban d'argent : syndicat des
journalistes cinématographiques italiens)   

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.38.U.


      


Top  

joomla statistics

View My Stats