Préparez vos mouchoirs - Comédie de Bertrand Blier (1978) Avec Carole Laure




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:     Préparez vos mouchoirs

 PREPAREZ VOS MOUCHOIRS

Réalisateur

Bertrand BLIER

Année

1978

Nationalité

Français   Extrait vidéo du film

Genre

Comédie

Durée

1H50

Acteurs principaux

Gérard DEPARDIEU, Patrick DEWAERE, Carole LAURE, Riton LIEBMAN, Michel SERRAULT

 

Synopsis

A bout d'idées, Raoul demande à Stéphane de l'aider à rendre le sourire à Solange, sa femme. Ensemble, ils partent s'occuper d'une colonie de vacances où Solange finit par tomber amoureuse de Christian, un jeune surdoué de 13 ans qui s'ennuie autant qu'elle...

Réalisation, production, distribution

Réalisateur

Bertrand Blier

Scénariste

Bertrand Blier

Producteur

Paul Claudon

 

Georges Dancigers

 

Alexandre Mnouchkine

Production

Belga Films, Belgique

 

Compagnie Artistique de Productions et d'Adaptations Cinématographiques (C.A.P.A.C.), France

 

Les Films Ariane, France

 

SODEP, Belgique

Acteur(s)

Gérard Depardieu

Raoul

Carole Laure

Solange

Patrick Dewaere

Stéphane

Michel Serrault

le voisin

Riton Liebman

Christian

Jean Rougerie

Monsieur Beloeil

Eleonore Rirt

Madame Beloeil

Sylvie Joly

La passante

Michel Beaune

Le docteur Rue

Equipe Technique

Compositeur

Georges Delerue

Directeur de la photographie

Jean Penzer

RÉSUMÉ

Dans une brasserie parisienne, un couple, Raoul et Solange, se dispute. Cela fait des mois que le jeune homme n'a vu le visage de sa femme, s'éclairer d'un sourire. Elle a quelque chose qui ne va pas et il l'aime trop pour supporter de la voir malheureuse. C'est pourquoi, lors d'un déjeuner, il en fait cadeau à un inconnu afin de la distraire et de lui donner l'envie de sourire. La situation ne change en rien car elle boude toujours et en plus elle a, à tous moments, de drôles d'évanouissements.

Heureusement l'inconnu est devenu le copain de Raoul et ils se relayent pour la surveiller quand elle se trouve mal. Pour la guérir, c'est un enfant qu'il lui faut mais elle ne peut pas en avoir ni avec son mari ni avec le nouvel ami, Stéphane. Un jour, Solange commence à revivre grâce à un garçon de treize ans qu'elle prend sous sa protection. Pour la première fois depuis de longs mois, elle parle, elle sourit, et ne s'évanouit plus. Le gamin, pas spécialement antipathique, commence à démontrer par A + B que Raoul et Stéphane sont des crétins. Mais devant la métamorphose de la jeune femme les deux copains jugent qu'il a raison. Quelques mois plus tard Solange se trouve enceinte de l'adolescent.

NOTES

Le film fit sensation aux Etats-Unis et remporta, en 1979, l'Oscar du meilleur film étranger.

CRITIQUES

«... Le jeu des situations "audacieuses" est pratiquement celui du vaudeville classique, avec des répliques, "qui font mouche" et qui arrachent le rire. »

Paul-Louis THIRARD, Rouge

« ... C'est souvent drôle, parfois terrible, mais malheureusement Bertrand Blier ne se tire pas de l'imbroglio dans lequel il nous plonge et sa chute est bâclée. On passe malgré tout un bon moment. »L'Humanité-Dimanche

« Pour mieux mettre en valeur ce portrait, Bertrand Blier a fait appel à son couple vedette des Valseuses mais il a exigé de Gérard Depardieu et de Patrick Dewaere un jeu à la fois naturel et conforme aux nombreux mots d'auteur qui jalonnent le scénario. La première partie du film est donc dominée par une incontestable réussite dans la performance d'acteurs. L'énormité du postulat de départ force la complicité du spectateur par la justesse de la diction et l'impact comique d'un dialogue fort bien mis en situation. »

Raymond LEFEVRE, La Saison Cinématographique

Des dialogues très écrits malgré leur spontanéité apparente, une mise en scène menée à grand train font oublier les dérapages du récit et quelques images (entre Solange et Christian) qui n'étaient pas utiles.

Jean de BARONCELLI, Le Monde

Un extrait Vidéo             Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :    DVD.3.B.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 10
Aujourdhui : 26
Ce mois : 7 034
depuis le 24/11/10 : 836 210

joomla statistics

View My Stats