Max et les Ferrailleurs - Film de Claude Sautet - 1971 - Avec Romy Schneider




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:     Max et les ferrailleurs

Réalisateur

Claude SAUTET

Année

1971

Nationalité

Français   Extrait vidéo du film

Genre

Policier

Durée

2H05

Acteurs principaux

Bernard FRESSON, François PERIER, Michel PICCOLI, Romy SCHNEIDER

Résumé :

Max, un inspecteur de police taciturne, s'est juré d'en finir avec la clique de pilleurs de banques qui sévit dans la région parisienne. Sa rencontre avec un ancien camarade de régiment, Abel, acoquiné à la «bande des ferrailleurs» de Nanterre, lui souffle une idée de piège diabolique. Max va se servir de ce menu fretin pour appâter le gros gibier qu'il chasse. Abel a pour compagne une prostituée allemande, Lily. Max devient l'un des clients attitrés de la belle et, comme par mégarde, lui fournit des renseignements sur une petite banque dont il se prétend le directeur. L'inspecteur n'a plus qu'à attendre que les malfrats mordent à l'hameçon...

Réalisateur

Claude Sautet

   

Acteur

Michel Piccoli (Max), Romy Schneider (Lily), Bernard Fresson (Abel), Georges Wilson (le commissaire), François Périer (Rosinsky), Boby Lapointe (P'tit Lu), Philippe Léotard (Losfeld), Dominique Zardi (Baraduch)

   

Scénario

Claude Néron, Claude Sautet

   

Musique

Philippe Sarde

Date de sortie : 17 Février 1971

Secrets de Tournage :

Le début d'un cycle

Max et les ferrailleurs est le premier film d'un cycle que certains appellent " le cycle des prénoms de Sautet " : César et Rosalie, Vincent, François, Paul et les autres ou encore Nelly et Monsieur Arnaud.

Sautet retrouve Piccoli et Schneider

Le réalisateur réunit pour la deuxième fois consécutive Michel Piccoli et Romy Schneider. Dans un premier temps, Claude Sautet ne pensa pas vraiment à elle pour le rôle, mais Romy Schneider insiste pour incarner Lily. Michel Piccoli s'imposa également : il alla lui-même chez un tailleur spécialisé pour les costumes de policiers en civils et proposa un modèle au réalisateur.

Piccoli propose, Sautet dispose

La scène de séduction entre Max et Lily est changée à la suite d'une proposition de Michel Piccoli, " Pourquoi sur un lit ? C'est dans l'urgence... pourquoi pas contre le mur ? ". La suggestion interloque le cinéaste qui tourne la scène de deux manières différentes pour garder finalement la version suggérée.

Un chanteur au casting

On note également la présence du chanteur Bobby Lapointe dans le personnage de P'tit Lu, qui avait déjà été dirigé par Sautet dans Les Choses de la vie.

Le film préféré de Sautet

Pour Jacqueline Thiédot, monteuse attitré de Sautet depuis L' Arme à gauche, Max et les ferrailleurs est le plus noir du cinéaste et son préféré : peu avant sa disparition, il a remonté sept de ses films les plus connus et n'a quasiment pas touché à celui- là.

Les acteurs :

Le commissaire

 

Georges Wilson

 

Abel

 

Bernard Fresson

 

Rosinsky

 

François Périer

 

P'tit Lu

 

Bobby Lapointe

 

Max/Félix

 

Michel Piccoli

 

Lily

 

Romy Schneider

 

Robert

 

Michel Creton

 

Dromadaire

 

Henri-Jacques Huet

 

Guy

 

Jacques Canselier

 

Losfeld

 

Philippe Léotard

 

Baraduch

 

Dominique Zardi

 

Scénariste

 

Jean-Loup Dabadie

Claude Sautet

Claude Néron

Producteur

 

Ralph Baum

Raymond Danon

Roland Girard

Production

 

Lira Films, France

Sonocam SA, France

Compositeur

 

Philippe Sarde

 

Directeur de la photographie

 

René Mathelin

 

Monteur

 

Jacqueline Thiédot

 

Chef décorateur

 

Pierre Guffroy

 

Le film le plus noir de Sautet après "Classe tous risques" et sans doute un des meilleurs. Piccoli est énigmatique à souhait et Romy Schneider est... radieuse, comme d'habitude. "Max et les ferrailleurs" se classe parmi les grands films noirs français des années 70, dans la lignée de "Police python 357", "Le silencieux" ou "Verdict"... C'est un film magnifique. A redécouvrir...

Philippe Sarde

Philippe Sarde (Compositeur)

Claude Sautet

Claude Sautet

       

Michel Piccoli

Michel Piccoli

Romy Schneider

Romy Schneider

Bernard Fresson

Bernard Fresson

François Périer

François Périer

Année : 1971

Origine : Franco-italien

Réalisation : Claude Sautet

Scénario : Claude Sautet, Claude Néron, Jean-Loup Dabadie

D'après le roman de Claude Néron

Images : René Mathelin

Musique : Philippe Sarde

Genre : Policier Psychologique

Durée : 110 min.

Résumé

Max, officier de police principal, a débuté sa carrière comme juge. N'ayant pu faire condamné un homme alors qu'il était convaincu de sa culpabilité, il a préféré abandonner le métier pour entrer dans la police. Cette fonction seule pouvait lui permettre de prendre enfin les auteurs de méfaits en flagrant délit. Sa vie et sa carrière sont tournées vers ce seul but, devenu une réelle obsession. Un jour, Max retrouve Abel, un ancien copain de régiment. Heureux de ces retrouvailles inattendues, Abel ne tarde pas à avouer à son ami qu'il n'est qu'un truand minable. Pour survivre, il travaille avec le gang des ferrailleurs, des zonards comme lui et avec qui il fait du trafic de voitures volées. Peu après cette rencontre, Max se rend chez son collègue Rozinsky qui contrôle le quartier d'Abel, et l'interroge sur celui-ci. Il apparaît très vite qu'Abel et ses copains n'ont pas l'envergure suffisante pour tenter un coup suffisamment important, aussi Max met-il au point un plan machiavélique. Pour cela, il se met discrètement en contact avec Lily, la jeune maîtresse d'Abel, auprès de qui il se fait passer pour un banquier. Une étrange relation s'installe entre eux. Refusant de la toucher, il la paye grassement lors de chacune de leurs rencontres. Il lui suggère d'amener les ferrailleurs à attaquer "sa" banque.

Max et les ferrailleurs

Claude Sautet
1971, France - Italie

Max, policier solitaire et intransigeant, peine à prendre les malfrats en flagrant délit. Il retrouve par hasard un ami de régiment, Abel, qui a mal tourné et commet de menues rapines avec une bande de ferrailleurs de Nanterre. Max les incite à faire un « gros coup » : il se fait passer pour un banquier et devient le client attitré de l'amie d'Abel, Lili, une prostituée. Le piège fonctionne : les ferrailleurs préparent le hold-up de la banque et Max s'apprête à les prendre sur le vif. Tout en ancrant l'intrigue dans le quotidien de ces petits amateurs de banlieue qui tentent de passer au grand banditisme, Claude Sautet détourne les codes du film noir et transforme cette machination policière en tragédie implacable : Max, personnage paranoïaque et rigide, enfermé dans ses principes, se prend dans les rets de son propre traquenard et commet le pire au nom de la justice.

Un extrait Vidéo         Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :    DVD.14.Z.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 5
Aujourdhui : 150
Ce mois : 12 499
depuis le 24/11/10 : 747 941

joomla statistics

View My Stats