Les copains - Comédie d'Yves Robert (1964) Avec Claude Rich




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:      Les copains

Réalisateur

Yves ROBERT

Année

1964

Nationalité

Français   Extrait vidéo du film

Genre

Comédie

Durée

1H35

Acteurs principaux

Michel LONDASLE, Pierre MONDY, Philippe NOIRET, Claude RICH

Réalisateur

Yves Robert

   

Acteur

Philippe Noiret (Bénin), Pierre Mondy (Broudier), Claude Rich (Huchon), Michael Lonsdale (Lamenbin), Christian Marin (Omer), Jacques Balutin (Lesueur), Guy Bedos (Martin), Tsilla Chelton (la directrice de l'hôtel)

   

Scénario

François Boyer

   

Musique

José Berghmans, Georges Brassens

   

Décors

Robert Clavel

   

Image

André Bac

Société de production :

Les Productions de La Guéville

Noir et Blanc

Résumé :

Ils sont sept, copains depuis toujours, amis comme cochons, ne vivant que pour leurs monumentales beuveries et leurs canulars impayables. Il y a là en particulier Bénin, le cerveau de la bande, Broudier, son agent d'exécution et Lesueur, spécialiste des farces et attrapes. Un soir, la bande décide de secouer un peu la torpeur de deux sous-préfectures auvergnates, Ambert et Issoire. Broudier est chargé de réveiller le régiment d'Ambert en pleine nuit et se faisant passer pour un ministre tandis que Bénin, déguisé en prédicateur, monte en chaire le lendemain, dans la cathédrale, et se lance dans un singulier sermon...

Les acteurs 

Philippe Noiret   ..........  Bénin 

  Pierre Mondy   ..........  Broudier 

  Claude Rich   ..........  Huchon 

  Michael Lonsdale   ..........  Lamenbin 

  Christian Marin   ..........  Omer 

  Jacques Balutin   ..........  Lesueur 

  Guy Bedos   ..........  Martin 

  Tsilla Chelton   ..........  L'hôtelière 

  Hubert Deschamps   ..........  Le député-maire Cramouillat 

  Claude Piéplu   ..........  Le colonel 

  Jean Lefebvre   ..........  Le restaurateur 

  Gabrielle Doulcet   ..........  (Non crédité) 

  Catherine Rouvel   ..........  La jeune femme (non crédité) 

Distribution Technique de "Les Copains"

Réalisation 

  Yves Robert 

  Ecriture 

  François Boyer 

  Jules Romains   ..........  d'après son roman 

  Production 

  Danièle Delorme   ..........  producteur 

  Yves Robert   ..........  producteur 

  Montage 

  Gilbert Natot 

  Photographie 

  André Bac 

  Musique 

  Georges Brassens   ..........  chanson thème 'Les copains d'abord' 

  José Berghmans 

  Costumes 

  Eddy 

  Décors 

  Robert Clavel 

  Maquillage 

  Marie-Madeleine Paris   ..........  artiste maquillage 

  Assistant réalisation 

  Guy Blanc   ..........  assistant réalisateur 

  Son 

  Jean Rieul 

Scénariste

François Boyer

 

Producteur

Yves Robert

 

Productrice

Danièle Delorme

 

D'après l'oeuvre de

Jules Romains

 

Yves Robert

Réalisateur, Acteur, Producteur, Producteur associé, Producteur délégué, Producteur exécutif, Scénariste français

Né le 19 Juin 1920 à Saumur (Maine-et-Loire)

Décédé le 10 Mai 2002

Biographie

Yves Robert monte à Paris alors qu'il n'a pas encore vingt ans. Débrouillard, il multiplie les emplois les plus divers (typographe, terrassier, cycliste, etc.). Il débute sa carrière artistique dans les cafés-théâtres. Remarqué pour ses qualités de mime et d'imitateur, Yves Robert ne tarde pas à se faire un nom, adaptant Boris Vian, et Jacques Prévert pour la scène. Il monte les pièces de Marcel Aymé, Jean Anouilh, Jean Cocteau, Marcel Achard et Françoise Sagan.

Sa première apparition au Cinéma remonte à 1948. René Lucot lui donne un rôle dans Les Dieux du dimanche. Après quelques films assez mineurs Marcel Carné l'engage pour Juliette ou la Clé des songes (1950). Il enchaîne ensuite quelques belles réussites, dont Les Grandes Manoeuvres (René Clair, 1955) et La Jument verte (Claude Autant-Lara, 1959).

 

Mais Yves Robert ne se contente pas de jouer la comédie, et devient rapidement metteur en scène. Après un court métrage, Les bonnes manières (1951), il réalise Les Hommes ne pensent qu'à ça (1954), mais c'est Ni vu ni connu (1958) qui l'impose comme un metteur en scène à part entière. Adaptée d'une nouvelle d'Alphonse Allais, cette comédie reste un bijou de loufoquerie. Yves Robert a souvent adapté des classiques de la littérature pour le Cinéma:Louis Pergaud (La Guerre des boutons, Prix Jean Vigo 1961) et Marcel Pagnol (La Gloire de mon père et Le Château de ma mère en 1990) fourniront des matériaux de choix à cet autodidacte .

 

Mais ses succès les plus marquants, il les devra à son association avec Jean-Loup Dabadie. Ensemble, Robert à la caméra et Dabadie au scénario, ils produiront quelques unes des meilleures comédies françaises, parmi lesquelles on retiendra surtout Un éléphant, ça trompe énormément (1976) et sa suite Nous irons tous au paradis (1977). Captant l'ère du temps de la France pompidolienne, ces deux films sont autant de sommets de la comédie à la française des années 70.

Une autre collaboration marqua la carrière d'Yves Robert, celle qui l'unit le temps de trois films à succès à Pierre Richard, dont la saga du Grand Blond avec une chaussure noire (1972), et Le Retour du grand blond (1974).

 

L'acteur Yves Robert joue d'une palette plus étendue, qui va de la comédie - Signé Arsène Lupin (Yves Robert, 1959) , L' Aventure c'est l'aventure (id., 1972), La Crise (Coline Serreau, 1992) - au drame -, Le Juge et l'Assassin (Bertrand Tavernier, id.) ou Disparus (Gilles Bourdos, 1998), son dernier film.

 

Mais, c'est face à Patrick Dewaere dans Un mauvais fils (Claude Sautet, 1980) qu'il impressionne le plus. Par sa retenue et son authenticité, Robert démontre d'exceptionnelles qualités d'acteur que des années passées au service de la comédie avait un peu fait oublier. Trois ans plus tard, il retrouvera Sautet pour Garçon !.

 

Portant sur le monde un regard amusé et bienveillant, Yves Robert, débonnaire et affable, à l'image de son héros Alexandre le Bienheureux (1967), entre aujourd'hui au Panthéon des cinéastes français. L'ironie de la chose doit faire sourire cet esprit anarchiste irrévérencieux.

Acteurs :

Pierre Mondy (Broudier)

Claude Rich (Huchon)

Philippe Noiret (Bénin)

Christian Marin (Omer)

Michael Lonsdale (Lamendin)

Tsilla Chelton (L'hôtelière)

Catherine Rouvel (La jeune femme)

Jacques Balutin (Martin)

Claude Piéplu (le colonel)

Hubert Deschamps (le député-maire Cramouillat)

Jean Lefebvre (le restaurateur)

Gabrielle Doulcet

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :   DVD.19.G.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 4
Aujourdhui : 278
Ce mois : 10 524
depuis le 24/11/10 : 730 582

joomla statistics

View My Stats