Les cent cavaliers (Les fils du Cid) - Film d'aventure de Vittorio Cottafavi (1964) Avec Antonella Lualdi




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films Music Player

Music Player - Lecteur de Musique

Listen to the music !  Écouter de la musique !     Suite...  Next...


Besoin de parler, se sentir moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:       Les cent cavaliers

Titre original : I Cento Cavalieri

Les cent cavaliers (I Cento Cavalieri) - Vittorio Cottafavi (1964)

Réalisateur

Vittorio COTTAFAVI

Année

1964

Nationalité

Allemand, Espagnol, Italien   Extrait vidéo du film Extrait vidéo du film Extrait vidéo du film

Genre

Aventure

Durée

1H30

Acteurs principaux

Rafael ALFONSO, Mark DAMON, Arnoldo FOA, Manuel GALLARDO, Antonella LUALDI, Gastone MOSCHIN, Wolfgang PREISS

Drame - Aventure

Réalisation : Vittorio Cottafavi

Distribution :

Antonella Lualdi, Gastone Moschin, Mark Damon, Hans Nielsen

Italie

Durée 90''

1964

Couleurs

L'histoire

En an mil, un village de Castille résiste à l'invasion des Maures grâce au courage d'un jeune marchand.

De bonnes scènes d'action et de bons dialogues assurent l'essentiel, même si le film n'est pas mémorable.

En l'an 1000, dans un paisible village de Castille, Sancha, la jolie et impétueuse fille de l'alcade local, est courtisée par Don Jaime et Fernando, un jeune marchand. L'arrivée d'une bande de pillards Maures, menée par le cruel Cheik Abdelgalbon, met fin à cette tranquillité. Après avoir contraint les espagnols à signer une trêve, les envahisseurs sèment la terreur. Suite à une rébellion, l'alcade est pendu haut et court. Guidés par la soif de vengeance, Sancha et les villageois prennent le maquis et organisent la résistance.

Fidèle à son exigence habituelle, Cottafavi orchestre avec soin et imagination une épopée pleine de panache, ponctuée d'une série de quiproquos, proche de la chanson du geste. Le ton souvent décalé adopté par l'auteur, confère aux dialogues savoureux et aux scènes d'action une véritable dimension absurde.

Un extrait Vidéo              Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :   VHS.6.M.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 6
Aujourdhui : 572
Ce mois : 13 796
depuis le 24/11/10 : 763 503

joomla statistics

View My Stats