Les 5000 doigts du docteur T - Film fantastique de Roy Rowland (1953)




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:   Les 5000 doigts du docteur T

       

  

   

Sortie(s): 30 juillet 1954 (France) 01 juillet 1953 (USA)

Avec:

 Peter Lind Hayes, Mary Healy, Hans Conried, Tommy Rettig, John Heasley, Robert Heasley, Noel Cravat 

Genre: Fantastique, Musical, Durée: 1h28

Résumé

Bart Collins se voit imposer par sa mère les lecons de piano du tyranique Monsieur Terwilliler. Il s'endort en faisant des gammes et rêve que sa mêre va épouser par contrainte le Dr T qui ressemble au pianiste. Le docteur T. Fais chercher Bart à l'Institut qu'il dirige, le jeune garcon s'enfuit : il traverse des décors mauresques. Une très longue échelle le conduit jusqu"à son ami Zablodowski, un plombier,.......

Réalisation : Roy Rowland (1953)

 

Scénario : Dr Seuss, Allan Scott, d'après l'histoire de Dr Seuss

 

Photographie : Frank Planer

 

Décors : William Kiernan

 

Musique : Frederick Hollander

 

Montage : Al Clark, Harry Gerstad

 

88 minutes

 

Interprétation : Peter Lind Hayes (M. Zabladowski), Mary Healy (Mrs Collins), Hans Conried (le docteur Terwilliker), Tommy Rettig (Bart Collins), John Heasley (l'oncle Whitney), Robert Heasley (l'oncle Judson) Noel Cravat (le sergent Lunk), Henry Kulky (Stroogo).

 

L'histoire. Le jeune Bart Collins supporte de plus en plus difficilement les leçons de piano de son professeur Terwilliker qu'il considère comme un tyran. Il regrette également que sa mère soit tombée sous la coupe de celui-ci. Son rêve amplifie la situation et il pense que sa mère, hypnotisée par Terwilliker, est prête à l'épouser. Bart fuit à l'intérieur d'une forteresse aux décors mauresques et retrouve son ami, le plombier Zabladowski, auquel il se confie. Ils découvrent des musiciens captifs dans les sous-sols…

Titre Original

 

The 5,000 Fingers of Dr. T.

 

Autres Titres connus

 

Crazy Music

 

Dr. Seuss' 5,000 Fingers of Dr. T

 

The Five-Thousand Fingers of Dr. T.

 

Réalisation

 

Roy Wonland

 

Scénario

 

Dr Seuss

 

Allan Scott

 

D'après l'histoire Dr. Seuss

 

Directeur Photo

 

Frank Planer

 

Musique

 

Frédérick Hollander

 

Durée

 

1h 28

 

Origine

 

Usa, 1953

Résumé express

Le jeune Bart n'aime guère les leçons de piano de son professeur Terwilliker et rêve qu'il est prisonnier du terrible docteur T, qui a réduit 500 enfants en esclavage pour faire exécuter à leurs 5000 doigts une oeuvre infernale de sa composition sur un unique et immense piano.

L'histoire

Excédé par ses leçons de piano, le jeune Bart s'endort pendant qu'il fait des gammes. Il se retrouve prisonnier du redoutable Dr T, projection onirique de son tyrannique professeur de piano, le Dr Terwilliker. Il découvre que sa mère, Madame Collins, est elle aussi séquestrée par le Dr T qui entend bien l'épouser. Le Dr T ambitionne de créer un concerto pour piano à 5000 doigts, c'est-à-dire qu'il séquestre 500 adolescents réduits, tout comme Bart, à l'esclavage musical...

Synopsis

Bart Collins a neuf ans et adore le base-ball. Sa maman l'oblige à jouer du piano selon la méthode du Docteur Terwilliker. Bart déteste le piano et trouve que le docteur a sur la brochure, une sale tête. Le plombier Zabladowski est l'ami de Bart. Il cherche à lui éviter la corvée, mais Madame Collins est intraitable. Alors, Bart s'endort. Il rêve qu'il est prisonnier du terrible " Docteur T " avec cinq cents autres petits garçons. Le Docteur T les oblige à jouer sans cesse sur un piano gigantesque et veut créer un concerto pour cinq mille doigts.

Bart découvre sa maman prête, sous l'influence hypnotique du Docteur T, à épouser ce tyran. Il lance un SOS au plombier qui les aidera à trouver la fuite de ce périlleux labyrinthe.

Interprètes

Peter Lind Hayes.... August Zabladowski

Mary Healy.... Mrs. Eloise Collins

Hans Conried.... Dr. Terwilliker (Dr. T)

Tommy Rettig.... Bart Collins

John Heasley.... Uncle Whitney

Robert Heasley.... Uncle Judson

Noel Cravat.... Sergeant Lunk

George Chakiris .... Dancer

Lorsque nous sommes arrivés, les enfants étaient déjà installés. Le film n'avait pas commencé mais les enfants étaient très excités dans l'attente de voir cette comédie musicale délirante réalisée à Hollywood par Roy Rowlands  en 1953. Cette comédie n'est pas très connue mais elle est très amusante avec des numéros musicaux très bien réglés.

 
 

Les 5000 doigts du Dr T - Roy Rowland - Etats-Unis - 1953

 Bart, un petit garçon âgé d'une dizaine d'années est obligé de prendre des cours de piano avec un professeur qu'il n'aime pas. En revanche, il aime énormément sa mère qui l'élève seule car son père est décédé. Un jour, alors qu'il était en train de jouer, il s'endort sur son piano et se met à rêver. Un rêve extraordinaire dans lequel un affreux docteur  (sous les traits de son professeur de piano veut obliger 500 enfants à  jouer sur un immense piano de sa création (d'où le titre). … Un film passionnant dans lequel de belles musiques et d'étranges personnages, à la fois inquiétants et drôles  sont mêlés pour notre plus grands plaisir. Musiques, chants et danses, se succèdent sur un rythme endiablé comme, par exemple, dans une grande scène qui se passe dans les oubliettes où le docteur T a enfermé tous les musiciens qui ne jouent pas du piano. Hommes-violons, hommes avec des bouches ou des nez en trompettes, boxeurs-batteries,  constituent un orchestre extraordinaire.

 

Tous ces drôles de personnages jouent ensemble un air de musique et dansent en même temps sous les yeux étonnés et ravis du petit Bart caché derrière un pilier. Un film plein de rebondissements, où on ne s'ennuie jamais.

 

Décevant dans ses parties chorégraphiques et chantées pour les amateurs de comédie musicale (Eugene Loring a notamment dirigé Fred Astaire), le film n'en est pas moins un petit bijou lorsqu'il glisse vers le fantastique. Le producteur Stanley Kramer avoue : « j'aurais aimé réaliser ce film, mais la Columbia n'était pas prêt à cela, par manque d'argent » (le Cinéma fantastique, Patrick Brion, éditions de La Martinière). Un jour de tournage, où l'on cherchait à mettre en place la scène où les enfants jouent sur le double piano, ceux-ci sont sortis sous la pluie pour manger des hot dogs. « Avez-vous jamais tenté de faire jouer 500 enfants trempés jusqu'aux os et pris de douleurs de ventre ? »dira le docteur Seuss (in Stanley Kramer film maker de Donald Spoto, Putnam's sons,1978). Le film dégage néanmoins un réel ravissement qui fait encore preuve d'une grande modernité.

Un extrait Vidéo     Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :    DVD.11.P.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 19
Aujourdhui : 255
Ce mois : 6 708
depuis le 24/11/10 : 835 884

joomla statistics

View My Stats