L'enfer est à lui - Policier de Raoul Walsh (1949) - Avec Virginia Mayo




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:      L'enfer est à lui

Titre original WHITE HEAT

 L'ENFER EST A LUI

Réalisateur

Raoul WALSH

Année

1949

Nationalité

Américain   Extrait vidéo du film

Genre

Policier

Durée

1H52

Acteurs principaux

James CAGNEY, Fred CLARK, Virginia MAYO, Edmond O'BRIEN, Margaret WYCHERLY

Noir et Blanc.

Version Originale.

Les acteurs :

James Cagney

Cody Jarrett

Virginia Mayo

Verna Jarrett

Edmond O`Brien (Edmond O'Brien)

Vic Pardo/Hank Fallon

Steve Cochran

Big Ed Somers

Margaret Wycherly

Ma Jarrett

John Archer

Philip Evans

Wally Cassell

Cotton Valetti

Fred Clark

Daniel Winston

Compositeur

Max Steiner

Directeur de la photographie

Sidney Hickox

Costumière

Leah Rhodes

Monteur

Owen Marks

Chef décorateur

Edward Carrere

Format du son : Mono
Format de projection : 1:37.1
Format de production : 35 mm
Tourné en Anglais

Anecdotes :

Une version couleurs pour la vidéo
Il existe une version colorisée du film, exclusivement disponible en cassette vidéo NTSC (format américain).

Une seule nomination aux oscars
Classique du film noir, L'Enfer est à lui n'a obtenu qu'une seule nomination lors de la cérémonie des oscars 1950, dans la catégorie Meilleur scénario (pour Kellogg). Cette année-là, l'oscar du Meilleur film avait été attribué aux Fous du roi (All the king's men) de Robert Rossen, avec Broderick Crawford, lauréat de l'oscar du Meilleur acteur.

Sur les accords de Steiner, sous les projos de Hickocx
L'Enfer est à lui marque la huitième collaboration de Walsh avec le compositeur Max Steiner, après notamment La Charge fantastique (They died with their boots on) (1941) et Une corde pour te pendre (Along the Great Divide) (1947). Leur chemin se croiseront encore à quatre reprises sur, entre autres, Le Cri de la victoire (Battle Cry) (1955) et La Charge de la 8e brigade (A Distant Trumpet) (1964).
Les lumières du film ont été réglées par Sidney Hickox. Le directeur de la photographie avait déjà travaillé pour Walsh sur une dizaine de longs métrages. Hickox éclairera ensuite trois autres films du cinéaste, Les Aventures du capitaine Wyatt (Distant Drums) (1951), Une corde pour te pendre et Le Cri de la Victoire.

D'après une idée de Kellogg
L'idée originale de L'Enfer est à lui est due à la romancière et scénariste Virginia Kellogg, déjà à l'origine, deux ans auparavant, d'un autre film noir, La Brigade du suicide (T Men), d'Anthony Mann. En 1950, elle signe le scénario de Femmes en cage (Caged), sur l'univers carcéral au féminin.

Mayo chez Wash
Avant d'apparaître dans L'Enfer est à lui, Virginia Mayo avait joué sous la direction de Raoul Walsh dans La Fille du désert (Colorado Territory) (1949). Le réalisateur retrouvera la comédienne par deux fois, en 1951, pour Capitaine sans peur (Captain Horatio Hornblower) et Une corde pour te pendre (Along the Great Divide).

Cagney suggère
La relation qu'entretient Cody Jarrett avec sa mère est proche de celle des fils de Ma Barker avec leur gangster de mère. Cette idée avait été suggérée par James Cagney lui-même. Ma Barker est l'une des figures mythiques du gangstérisme américain. A la tête d'une bande formée de ses fils, Ma Barker, surnommée Bloody Mama, fit les beaux jours des chroniques " faits divers " des journaux durant la Prohibition.
Le personnage de Ma Barker apparaît à l'écran dans plusieurs autres films, dont Bloody Mama (où elle était incarnée par Shelley Winters) et Pas d'orchidées pour Miss Blandish (The Grissom Gang), où elle porte le nom de Grissom, sorte de double de Ma Barker créée par James Hadley Chase.

Cagney revient au film noir
Dix ans après Les Fantastiques Années vingt (The Roaring Twenties) (1939), James Cagney incarne à nouveau un gangster, et une nouvelle fois sous la direction de Raoul Walsh. Outre ces deux films noirs, le comédien et la réalisateur ont collaboré sur la comédie The Strawberry Blonde (1941) et le drame A Lion is in the streets (1953), inédit en France.

L'histoire

Le gangster Cody Jarrett et ses complices attaquent un train en Californie. Pendant l'opération, quatre employés sont tués. La police est déterminée à retrouver les coupables et surveille la mère de Cody, à laquelle ce dernier voue une adoration pathologique.
Pour détourner les soupçons, Cody se rend à la police prétextant un délit mineur. Les policiers ne sont pas dupes et délèguent un des leurs dans la prison où est enfermé le gangster...

Un extrait Vidéo                 Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :       DVD.8.V.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 7
Aujourdhui : 275
Ce mois : 10 521
depuis le 24/11/10 : 730 579

joomla statistics

View My Stats