Le jour se lève - Drame de Marcel Carné - 1939 - Avec Arletty




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:     Le jour se lève

Réalisateur

Marcel CARNE

Année

1939

Nationalité

Français   Extrait vidéo du film

Genre

Drame

Durée

1H33

Acteurs principaux

ARLETTY, Jules BERRY, Jean GABIN, Jacqueline LAURENT

   

Date de sortie : 09 Juin 1939

Drame
Réalisation :
Marcel Carné
Distribution : Jean Gabin, Jules Berry, Arletty
France
Durée 93'
1939

Noir & Blanc

L'histoire :

Blessé à mort, un homme vient de s'écrouler dans un escalier d'immeuble. Resté seul dans sa chambre que la police assiégera jusqu'au matin, François, l'ouvrier sableur, aura tout le temps de se souvenir des événements qui l'ont conduit à commettre ce meurtre.

Inoubliable produit de l'association Prévert-Carné, "le Jour se lève" est une oeuvre bouleversante, portée par de formidables acteurs. La structure narrative en "flash back" était très novatrice pour l'époque. A tel point que Jean Dréville raconte que la production lui avait demandé de remonter ce film auquel "on ne comprenait rien". Heureusement, la solution finalement adoptée fut moins radicale : on ajouta seulement un carton "explicatif" au début.

En tête de distribution de "Le Jour se lève"

Jean Gabin
Jean Gabin

Arletty
Arletty

Mady Berry
Mady Berry

Bernard Blier
Bernard Blier

Marcel Pérès
Marcel Pérès

L'histoire de "Le Jour se lève"

En 1939, dans une ville industrielle. Un homme a commis un meurtre. Barricadé dans sa chambre, assiégé par la police, il revit au cours d'une nuit, l'histoire d'amour qui a fait de lui un assassin.

Distribution Artistique de "Le Jour se lève"

 

  Jean Gabin   ..........  François 

  Jules Berry   ..........  M. Valentin 

  Arletty   ..........  Clara 

  Mady Berry   ..........  La concierge 

  René Genin   ..........  Le concierge (sous le nom Genin) 

  Arthur Devère   ..........  M. Gerbois (sous le nom Arthur Devere) 

  René Bergeron   ..........  Le patron du café (sous le nom Bergeron) 

  Bernard Blier   ..........  Gaston 

  Marcel Pérès   ..........  Paulo (sous le nom Peres) 

  Georges Gosset   ..........  Un agent (non crédité) 

  Albert Malbert   ..........  Un agent (non crédité) 

  Marcel Rouzé   ..........  Un agent (non crédité) 

  Maurice Salabert   ..........  Un agent (non crédité) 

  Jacques Baumer   ..........  Le commissaire 

  Léonce Corne   ..........  (non crédité) 

  Gabrielle Fontan   ..........  La vieille dame dans l'escalier 

  Germaine Lix   ..........  La chanteuse 

  Henry Farty   ..........  (non crédité) 

  Robert Le Ray   ..........  (non crédité) 

  Marcel Melrac   ..........  (non crédité) 

  André Nicolle   ..........  (non crédité) 

  Guy Rapp   ..........  (non crédité) 

  Max Rogerys   ..........  (non crédité) 

  Madeleine Rousset   ..........  (non crédité) 

  Jacqueline Laurent   ..........  Françoise 

  Georges Douking   ..........  L'aveugle (non crédité) 

  Annie Carriel   ..........  Une locataire (non crédité) 

Distribution Technique de "Le Jour se lève"

 

  Réalisation 

  Marcel Carné 

  Ecriture 

  Jacques Prévert   ..........  dialogues 

  Jacques Viot   ..........  scénario & histoire 

  Montage 

  René le Henaff   ..........  (sous le nom Le Henaff) 

  Photographie 

  André Bac   ..........  (sous le nom Bac) 

  Albert Viguier   ..........  (sous le nom Viguier) 

  Philippe Agostini   ..........  (sous le nom Agostini) 

  Musique 

  Maurice Jaubert 

  Costumes 

  Boris Bilinsky   ..........  (non crédité) 

  Chef décoration 

  Alexandre Trauner   ..........  (non crédité) 

  Assistant réalisation 

  Jean Fazy   ..........  assistant réalisateur 

  Pierre Blondy   ..........  assistant réalisateur 

  Son 

  Armand Petitjean   ..........  (sous le nom Petitjean) 

Secrets de tournage

Lorsque Henry Fonda remplace Jean Gabin 

Le Jour se lève fut l'objet d'un remake aux Etats-Unis : The Long night, où Henry Fonda remplace Jean Gabin dans le rôle-titre.

 

Un lancement difficile 

A sa sortie, le film de Marcel Carné ne fut autorisé qu'après la coupe d'une d'une scène montrant Arletty nue. Mais la censure ne s'arrêta pas là : sous le régime de Vichy, Le Jour se lève fut interdit, car jugé trop démoralisant.

La sortie fut également rendue difficile par l'incompréhension générale du public devant la narration en flashbacks. De ce fait, un écriteau expliquait avant le début du film qu'un homme se souvient, et que ce sont ces souvenirs que l'on voit à l'écran... 

 

Prévert-Carné, un tandem productif 

Le Jour se lève marque la quatrième collaboration de Marcel Carné et Jacques Prévert. Ils avaient en effet déjà travaillé ensemble sur Jenny (1936), Drôle de drame (1937) et Quai des brumes (1938). Par la suite, ils coopérèrent également sur Les Visiteurs du soir (1942), Les Enfants du paradis (1945) et Les Portes de la nuit (1946).

Réalisateur :

Marcel Carné

Scénaristes :

Jacques Prévert

Jacques Viot

Producteur :

Paul Madeux (directeur de production)

 

Assistant réalisateurs :

Pierre Blondy
Jean Fazy

Compositeur :

Maurice Jaubert

Directeurs de la photographie :

Curt Courant
Philippe Agostini
André Bac

Monteur :

René Le Hénaff

Responsable des décors :

Alexandre Trauner

Société de production :

Production Sigma

cover

L'histoire :

Pour mettre fin aux sarcasmes verbeux de Valentin, François le tue d'un coup de revolver. Laissant le corps dévaler l'escalier, il se barricade dans son meublé de quatre sous. François se sait perdu mais reste sourd aux supplications de la police et de ses voisins, massés sous ses fenêtres. Toute la nuit, il n'entend gronder que sa conscience solitaire et pense au passé : pour vivre son amour avec Françoise, une orpheline fraîche comme la rosée, il s'est longtemps heurté à Valentin, machiavélique dresseur de chiens, amateur de chair tendre, embobineur de coeurs frêles. Sans comprendre qu'il brisait lui-même le palpitant de Clara, danseuse asservie malgré ses airs supérieurs.

Un extrait Vidéo   Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement: DVD.20.E.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 6
Aujourdhui : 349
Ce mois : 9 528
depuis le 24/11/10 : 775 979

joomla statistics

View My Stats