La poursuite impitoyable - Un Film d'Arthur Penn - 1966 - Avec Marlon Brando




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:   La poursuite impitoyable

Titre original :   

   The Chase

Réalisateur

Arthur PENN

Année

1966

Nationalité

Américain   Extrait vidéo du film

Genre

Drame

Durée

2H02

Acteurs principaux

Marlon BRANDO, Angie DICKINSON, Robert DUVALL, Jane FONDA, James FOX, Miriam HOPKINS, Henry HULL, Martha HYER, E. G. MARSHALL, Robert REDFORD, Janice RULE

Synopsis:

Echappé de prison, Bobby retourne dans sa ville natale au sud des Etats-Unis pour régler quelques comptes. Certaines personnes à la conscience peu tranquille vont le traquer.

Réalisateur

Arthur Penn

Scénariste

Lilian Hellman

Producteur

Sam Spiegel

Production

Columbia Pictures Corporation, U.S.A.

Les acteurs:

Marlon Brando

Calder

Robert Redford

Bubber Reeves

Jane Fonda

Anna

E.G. Marshall

Val Rogers

Angie Dickinson

Ruby Calder

Janice Rule

Emily Stewart

Miriam Hopkins

Mrs. Reeves

Martha Hyer

Mary Fuller

Richard Bradford

Damon Fuller

Robert Duvall

Edwin Stewart

Jocelyn Brando

Mrs. Briggs

Katherine Walsh

Verna Dee

Clifton James

Lem

D'après l'oeuvre de

Horton Foote

Compositeur

John Barry

Directeur de la photographie

Joseph LaShelle

 

Robert Surtees (non crédité)

Chef décorateur

Richard Day

Format du son : Mono
Format de projection : 2:35.1 Cinémascope
Format de production : 35 mm
Tourné en Anglais

Résumé :

Bubber Reeves s'évade de prison avec un complice qui, après avoir volé une voiture et tué son conducteur, l'abandonne. Bubber est alors accusé du crime. Dans sa ville natale de Tarl, au Texas, l'annonce de son évasion et du meurtre déchaîne les haines et les passions, trop longtemps retenues. Anna, sa femme, devenue la maîtresse du fils du magnat local, Val Rogers, se demande comment faire face. L'employé de Rogers, qui a commis le délit dont fut accusé Reeves, craint de voir sa faute éclater au grand jour. Le shérif Calder, quant à lui, sait qu'il va lui falloir protéger le fuyard d'une foule fanatique, qui n'a plus qu'un seul souhait : terminer la fête du samedi soir par un lynchage...

Arthur Penn

Marlon Brando

Robert Redford

Jane Fonda

Angie Dickinson

Résumé express :

Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, Bobby s'évade de prison et revient dans sa ville natale où il se cache chez un garagiste noir. Celui-ci prévient immédiatement le sheriff qui décide d'aider Bobby. Mais la population, au courant de l'affaire, poursuit le prisonnier afin de le tuer.

Année : 1966

Origine : Amérique

Titre original : The Chase

Réalisation : Arthur Penn

Scénario : Lilian Hellman

D'après le roman et la pièce de Horton Foote

Images : Joseph La Shelle

Musique : John Barry

Genre : Drame

Durée : 130 min.

    

Résumé

Le jeune Bubber Reeves s'évade d'un pénitencier avec un compagnon : celui-ci tue un automobiliste pour lui voler sa voiture et s'enfuit, laissant Bubber sur la route susceptible d'être accusé du meurtre. A Harrison dans une petite ville tranquille du Texas, on apprend qu'un enfant du pays, une tête brûlée, s'est évadé de la prison où les juges l'avaient envoyé. Cette évasion passionne d'autant plus les habitants d'Harrison que, à des titres divers, plusieurs d'entre eux ont des raisons de craindre le retour du condamné. Sa femme, par exemple, qui l'a trahi avec son meilleur ami, fils du banquier de la ville. Bubber qui essaie de rentrer chez lui, arrive dans la ville où c'est la grande détente du samedi soir.

MARLON BRANDO (1924/2004)

 

Voici une évocation de la carrière du comédien disparu en ce mois de juillet 2004.

PORTRAIT

Né dans le Nebraska le 3 avril 1924 (dans la ville d'Omaha), Marlon Brando est le fils de l'actrice Dorothy Pennebaker. Inscrit à l'Académie militaire, il en est viré après quelques mois et suit alors, à New York, des cours de théâtre, d'abord sous l'égide de Piscator puis à l'Actor's Studio, où il rencontre Elia Kazan. Nous sommes en 1947. Sorti des cours, il débute à Broadway dans "I Remember Mama", et crée le personnage de Stanley Kowalski dans "Un tramway nommé désir". Tenu pour l'acteur-type de la Méthode (une nouvelle façon de jouer enseignée à l'Actor's Studio dont Brando va devenir un des porte-drapeaux), il transpose son style de jeu à l'écran avec succès.

Dans "L'équipée sauvage" de Lazslo Benedek en 1954.

En 1950, Fred Zinnemann lui propose son premier rôle au Cinéma, dans C'étaient des hommes. L'année suivante, il tourne sous la direction d'Elia Kazan la version Cinéma de Un tramway nommé désir, qui fait de lui une star. Il enchaîne alors avec un film qui rendra éternellement indémodables jeans et blousons de cuir : L'équipée sauvage. Avec ce film, il tend en miroir à l'Amérique le portrait d'une jeunesse désaxée, redevenue primitive, et qui d'ailleurs se reconnaîtra dans ce film. Heurtant la critique et le public traditionnels, acclamé par la critique moins conventionnelle, Brando est en tout cas considéré comme un élément de renouveau pour le Cinéma américain.

Il est Fletcher Christian dans "Les révoltés du Bounty" de Lewis Milestone en 1962.

A partir de là, tout va alors très vite, et en 1954, il gagne un Oscar pour Sur les quais. Il est alors la star incontestée de Hollywood, et tourne dans tous les registres, de la comédie musicale (Guys and dolls), à la tragédie (Jules César), du film de guerre (Le bal des maudits) aux aventures maritimes (Les révoltés du Bounty), Brando brille. Il réalise, en 1961, son seul et unique film, La vengeance aux deux visages, un western dans lequel il tient aussi l'un des rôles principaux et qui résume, à lui seul, le fruit de ses cogitations et de ses démons intérieurs (tendance au masochisme).

Pourtant, Brando finit par se lasser car il a beaucoup de mal à s'adapter aux années 1960 et il se retire du milieu progressivement en tournant beaucoup moins, choisissant ses films avec un soin particulier. Il tourne peu et n'obtient de bons rôles que grâce à de grands cinéastes tels que Arthur Penn (La poursuite impitoyable en 1966) et John Huston (Reflets dans un oeil d'or en 1967). Pourtant, au début des années 1970, il revient en grâce et chaque apparition équivaut à un succès : Apocalypse now, Le parrain (pour lequel il aura un Oscar en 1972), Le dernier tango à Paris, etc…

Alias le colonel Kurtz dans "Apocalypse Now".

Succès qui signifient cachets gigantesques. Mais les déboires de son fils, l'argent investi dans la défense des indiens et une vie privée démesurée l'oblige à retourner pointer. Et pas uniquement dans des chefs-d'œuvre : Premiers pas dans la mafia en 1990, Christopher Columbus : the Discovery en 1992, Don Juan DeMarco en 1995. The brave lui permet d'incarner McCarthy, l'ange de la Mort, et n'est pas, selon lui, une affaire financière, mais plutôt un coup de cœur. En 1998, on a retrouvé le mythe dans The Score où il s'opposait à un autre monstre sacré : Robert de Niro.

En 1998 dans "The Score".

En 1997 dans le remake de "L'île du Docteur Moreau".

Tout au long de sa carrière, Marlon Brando n'aura eu de cesse de montrer son mépris de l'industrie du Cinéma qui l'a fait vivre, de souligner ses positions en faveur de l'écologie (à l'échelle mondiale) et d'accentuer sa solitude. Souffrant de graves problèmes pulmonaires, l'acteur s'est éteint le jeudi 01 juillet 2004 à l'âge de 80 ans.

Alias Don Corleone.

FILMOGRAPHIE

1950 The Men (C'étaient des hommes) (Zinneman)

1951 A Streetcar Named Desire (Un tramway nommé désir) (Kazan)

1952 Viva Zapata ! (Kazan)

1953 Julius Caesar (Jules César) (Mankiewicz)

1954 The Wild Ones (L'équipée sauvage) (Benedek)

On the Waterfront (Sur les quais) (Kazan)

Désirée (Koster)

1955 Guys and Dolls (Blanches colombes et vilains messieurs) (Mankiewicz)

1956 The Teahouse of the August Moon (La petite maison de thé) (Mann)

1957 Sayonara (Logan)

1958 The Young Lions (Le bal des maudits) (Dmytryk)

1959 The Fugitive Kind (L'homme à la peau de serpent) (Lumet)

1961 One-Eyed Jacks (La vengeance aux deux visages) (Brando)

1962 The Ugly American (Le vilain américain) (Englund)

Mutiny on the Bounty (Les révoltés du bounty) (Milestone)

1964 Bedtime Story (Les séducteurs) (Lévy)

1965 The Saboteur : Code Name Morituri (Morituri) (Wicki)

1966 The Chase (La poursuite impitoyable) (Penn)

The Appaloosa (L'homme de la Sierra) (Furie)

1967 Reflections in a Golden Eye (Reflet dans un œil d'or) (Huston)

A Countess from Hong Kong (La comtesse de Hong Kong) (Chaplin)

1968 Candy (Marquand)

1969 Quemada ! (Pontecorvo)

The Night of the Following Day (La nuit du lendemain) (Cornfield)

1972 The Nightcomers (Le corrupteur) (Winner)

The Godfather (Le parrain) (Coppola)

1973 Ultimo tango a Parigi (Le dernier tango à Paris) (Bertolucci)

1976 The Missouri Breaks (Missouri Breaks) (Penn)

1978 Superman (Donner)

1979 Apocalypse Now (Coppola)

1980 The Formula (La formule) (Avidsen)

1989 A Dry White Season (Une saison blanche et sèche) (Palcy)

1990 The Freshman (Premiers pas dans la mafia) (Bergman)

1992 Christopher Columbus : The Discovery (Glen)

1995 Don Juan DeMarco (Don Juan DeMarco) (Leven)

Divine Rapture (Eberhardt) (film inachevé)

1996 The Island of Dr Moreau (Lîle du Docteur Moreau) (Frankenheimer)

1997 The Brave (Depp)

1998 The Score (Oz)

 

Un extrait Vidéo              Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :    DVD.13.O.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 9
Aujourdhui : 404
Ce mois : 11 643
depuis le 24/11/10 : 747 085

joomla statistics

View My Stats