La cible vivante - Un Film d'Anthony Mann - 1945 - Avec Erich Von Stroheim et Dan Duryea




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:    La cible vivante

Titre Original :    The Great Flamarion

The Great Flamarion - Anthony Mann  La cible vivante - Anthony Mann

Réalisateur : Anthony Mann

Les acteurs :

Flamarion

 

Erich Von Stroheim

 

Connie Wallace

 

Mary Beth Hughes

 

Al Wallace

 

Dan Duryea

 

Eddie

 

Steve Barclay

 

Tony

 

Lester Allen

 

Cleo

 

Esther Howard

 

Scénariste

Heinz Herald

Richard Weil

 

Producteur

W. Lee Wilder

 

Production
Republic Pictures Corporation, U.S.A.
Compositeur

Alexander Laszlo

 

Directeur de la photographie

James S. Brown Jr.

 

Monteur

John F. Link

 

L'histoire:

Le grand Flamarion met à profit ses talents de tireur d'élite dans un spectacle de cible vivante. Il prête peu d'attention à sa jolie assistante, Connie, qui est d'ailleurs l'épouse de son autre partenaire sur scène, Al, jusqu'à ce qu'il s'aperçoive qu'elle est amoureuse de lui. Il décide alors d'éliminer le mari gênant sous couvert d'un accident.

Une atmosphère oppressante, une femme fatale : les ingrédients d'un film très noir sont réunis.

Drame

Réalisation : Anthony Mann

Distribution : Mary Beth Hugues, Dan Dyryea, Erich Von Stroheim

Etats-Unis

Durée 78'

1945

NOIR ET BLANC.

Anthony Mann

Titre original: The Great Flamarion

1945 - Etats-Unis

78 min - 35 mm

Attraction des music-halls et tireur émérite, Flamarion présente avec succès son numéro de La cible vivante : il entoure de balles réelles ses partenaires Alex et Laura. Mariée à Alex, mais éprise d'un acrobate, Laura décide de partir avec ce dernier : elle séduit Flamarion et le persuade d'abattre son mari...

Scénario :

Richard Weil, Heinz Herald, Anne Wigton d'après un sujet inspiré du Big Shot de Vicki Baum

Image :

James Spencer Brown Jr

Musique:

Alexander Laszlo

Montage:

John F. Link

Décors:

Glenn P. Thompson

Son:

Percy Townsend

Interprétations:

Eric von Stroheim (Flamarion), Mary Beth Hughes (Laura), Dan Duryea (Alex), Lester Allen (Eddie), Steve Barclay (Eddie), Esther Howard (Cléo), Michael Mark (Nightwatchman)

Erich Von Stroheim:

Réalisateur, Acteur, Chef décorateur, Costumier, Monteur, Producteur, Scénariste américain

Né le 22 Septembre 1885 à Vienne (Autriche)
Décédé le 12 Mai 1957 à Maurepas (France) (Cancer)

Biographie :

Acteur, réalisateur, scénariste, producteur, décorateur, costumier, monteur

Erich Von Stroheim fut marié trois fois, à Margaret Knox, Mae Jones et Valérie Germonprez.

Prix et récompenses :
- 1951 : Nominé pour l'Oscar du meilleur second rôle masculin (Boulevard du crépuscule)
- 1954 : Certificat du Mérite au British Academy Award pour sa carrière d'acteur et de réalisateur

Profil :
Derrière la palette de personnages victimes, auxquels Erich Von Stroheim a habitué le Cinéma français, se cache un cinéaste rejeté par le tout Hollywood pour son côté trop anticonformiste et intenable. Erich von Stroheim fut en effet un grand réalisateur du Cinéma muet (des années 1920 - 1930), entraînant souvent avec lui un parfum de scandale pour avoir dépeint l'animalité tapie en chaque homme (certainement avec trop de brio). De cette période, Folies de femmes (1921) et Rapaces (1923 - 1925) sont considérés comme des oeuvres majeures.
En tant qu'acteur, les cinéastes américains vont utiliser Erich Von Stroheim à tour de bras pour jouer l'éternel officier allemand, fort, cruel, sans âme. Il devient ainsi The man you love to hate (littéralement L'Homme qu'on aime détester).
Lorsqu'il arrive en France, Jean Renoir lui offre un rôle à mesure de son talent dans La Grande Illusion (1937). Il y incarne un lieutenant allemand, honnête et représentatif d'un monde en pleine évolution. Il se fait remarquer dans Macao, l'enfer du jeu (1939), puis commence à jouer des rôles d'hommes résignés comme dans Les Disparus de Saint Agil (1938), Derrière la façade et Menaces (1939), avant de devenir un collectionneur fou pour Pièges de Robert Siodmak (1939).
De retour aux Etats-Unis, il joue le Professeur Franz Mueller dans The Lady and the Monster de George Sherman (1944), l'adaptation de Donovan's Brain, le roman de Cut Siodmak. Enfin, en 1947, il joue sous la direction d'Anthony Mann pour La cible vivante, avant d'interpréter Max Von Mayerling dans le mythique Boulevard du crépuscule de Billy Wilder (1950).

FILMOGRAPHIE SELECTIVE :

Le premier long métrage :
- Naissance d'une nation de D.W. Griffith (1915) en tant qu'acteur.
- Mari aveugle, la loi des montagnes (1918) en tant que réalisateur.

Consécration :
La Grande Illusion de Jean Renoir (1937).

Incontournables :
- Naissance d'une nation de D.W. Griffith (1915).
- La Grande Illusion de Jean Renoir (1937).
- Les Disparus de Saint Agil de Christian-Jaque (1938).
- Macao, l'enfer du jeu de Jean Delannoy (1939).
- Derrière la façade de Georges Lacombe et Yves Mirande (1939).
- Menaces d'Edmond T. Gréville (1939).
- Boulevard du crépuscule de Billy Wilder (1950).

Insolite :
C'est dans Boulevard du crépuscule de Billy Wilder (1950) qu'Erich von Stroheim trouve son dernier grand rôle au Cinéma. Il y interprète l'ex-metteur en scène devenu serviteur de Norma Desmond, une ancienne star de Cinéma muet (jouée par Gloria Swanson) qui vit recluse dans sa villa de Sunset Boulevard.
Dans la réalité, Erich von Stroheim avait dirigé Gloria Swanson. Boulevard du crépuscule est ainsi un hommage à Erich von Stroheim en tant que réalisateur.


En 1915, il est l'assistant réalisateur de John Emerson et son conseiller militaire sur Le Prince étudiant.

Anthony Mann

Né Emil Anton Bundesmann 1906 à San Diego, Etats-Unis, décédé en 1967 à Berlin, Allemagne. Metteur en scène de théâtre, assistant réalisateur, Anthony Mann signe, à partir de 1942, des films de série B. Avec La Brigade du suicide en 1948, il s'impose comme metteur en scène et passe à un stade supérieur. Souvent accompagné du chef opérateur John Alton, il exerce une certaine influence sur le film noir mais c'est dans le western que son sens de la tragédie s'épanouit. Avec son acteur fétiche James Stewart, il signe des westerns qui font date. Les dernières années de sa carrière donnent cours à des superproductions. Il s'éteint en 1967 pendant le tournage de Maldonne pour un espion.

La cible vivante:

The Great Flamarion    Titre original

Avec:

Eric Von Stroheim, Mary Beth Hughes, Dan Duryea, Steve Barclay, Lester Allen, Esther Howard.

Mexico, 1936. Flamarion, tireur d'élite émerite, participe à un spectacle de music hall dans lequel jouent Connie, une belle jeune femme, et son mari Al. Flamarion, découvrant que Connie l'aime secrètement, décide de se débarrasser de l'époux gênant...

Anthony Mann - Emil Anton Bundesmann

Anthony Mann

Erich Von Stroheim

Erich Von Stroheim

Dan Duryea

Dan Duryea

Un extrait Vidéo          Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :    DVD.15.E.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 6
Aujourdhui : 543
Ce mois : 15 406
depuis le 24/11/10 : 702 436

joomla statistics

View My Stats