La baraka - Un Film de Jean Valère - 1982 - Avec Roger Hanin et Marthe Villalonga




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:    La baraka

La baraka - Roger Hanin

Réalisateur

Jean VALERE

Année

1982

Nationalité

Français   Extrait vidéo du film

Genre

Comédie Dramatique

Durée

1H38

Acteurs principaux

Gérard DRAMON, Roger HANIN, Magali RENOIR, Marthe VILLALONGA

Date de sortie : 15 Décembre 1982

Synopsis :

Pied-noir installé à Marseille, Aimé Prado, un restaurateur renommé, se lie d'amitié avec Julien, un marginal d'origine algérienne recherché pour la mort accidentelle d'un cafetier raciste...

Les acteurs :

Aimé Prado

 

Antoine Flachot

 

Julien

 

Gérard Darmon

 

la mère Prado

 

Marthe Villalonga

 

Scénariste

 

Jean Valere

 

Producteur

 

Raymond Danon

 

Production

 

Elephant Productions, France

Dialogues : Henri Graziani, Daniel Saint-Hamont

Compositeur

 

Jack Arel

 

Directeur de la photographie

 

Christian Bachmann

 

Distribution

 

Palafrance , France

L'histoire :

Pied-noir installé à Marseille, Aimé Prado, restaurateur de renom, se lie d'amitié avec Julien. Ce marginal d'origine algérienne est recherché pour la mort accidentelle d'un cafetier raciste. Aimé, qui considère Julien comme son propre fils, lui conseille de se livrer à la police.

Avec un rôle taillé sur mesure, Roger Hanin campe un personnage sympathique dans cette belle histoire aux accents humanistes.

Aimé Prado (Roger Hanin) est à la tête d'un restaurant marseillais, célèbre pour sa bouillabaisse. Veuf, il vit avec sa fille Catherine (Magali Renoir) promise à un bon mariage. Lors d'une partie de pêche à la truite, Aimé se brise la jambe. Il est secouru par un certain Julien (Gérard Darmon), vivant en ermite avec son chien. Julien refuse d'abord toute forme de reconnaissance, puis accepte de faire soigner son chien blessé. Il vivra alors dans la maison d'Aimé, qui l'adopte comme un fils, et tombera amoureux de Catherine. Il avouera à son protecteur avoir tué un homme, et s'être échappé de prison.

Les acteurs :

Roger Hanin (Aimé Prado)

Gérard Darmon (Julien)

Magali Renoir (Catherine Prado)

Marthe Villalonga (La mère Prado)

Henri Tisot (Le pécheur)

Jean-Roger Caussimon (Le clochard)

Paul Bisciglia (Le client)

Raoul Curet (Le facteur)

Philippe Laudenbach (Le journaliste)

Bernard Brocca (Philippe)

Jean-Claude Patrice (Le nord-africain)

Robert Darame (Le commissaire)

Michel Samissoff (Le passeur)

Bernard Garnier (Le vétérinaire)

Sébastien Floche (Le flic)

Yankee (Le chien "Silence")

Année : 1982

Origine : France

Réalisation : Jean Valère

Scénario : Henri Graziani, Jean Valère

Musique : Jack Arel

Genre : Comédie Dramatique

Durée : 98 min.

Résumé

Depuis qu'il a quitté l'Algérie, Aimé Prado n'a pas oublié. Pourtant, à Marseille, Aimé a su se faire une place. Son restaurant est devenu l'un des plus réputés grâce à sa fameuse bouillabaisse. Veuf depuis longtemps, il vit avec sa mère et sa fille Catherine. Dont il ne comprend pas toujours le comportement. Néanmoins, il est heureux lorsqu'elle lui dit son désir d'épouser Philippe. Et ce n'est pas la différence de milieu qui l'arrête. Un jour qu'il pêche en rivière, Aimé fait un faux pas et se retrouve immobilisé à terre, la jambe fracturée. Ce n'est que le lendemain qu'un homme est là qui le porte et s'arrange pour qu'un automobiliste le ramène chez lui. Quelques semaines plus tard, alors qu'il a repris ses activités, Aimé n'a plus qu'une idée en tête : retrouver son sauveur. En rôdant près du lieu de l'accident, il découvre une bergerie. L'homme est là, froid, presque muet. Et Aimé rentre chez lui. Mais un soir, l'homme arrive avec son chien blessé.

Marthe Villalonga

Actrice française

Né(e) le 20 Mars 1932 à Fort-de-l'Eau (Algérie)

Participant aux spectacles de théâtre organisés dans son village natal, Marthe Villalonga étudie l'art dramatique au Conservatoire d'Alger. Installée à Paris, elle se produit sur scène, jouant les pièces Purée de nous z'otres, Je veux voir Mioussov ou encore Mesure sur mesure, et à la télévision, dans les séries Janique aimée (1963), Les Saintes chéries (1965) et Agence intérim (1969). Elle apparaît pour la première fois au Cinéma, aux côtés d'Annie Girardot dans Déclic et des claques (1965) de Philippe Clair.

Actrice fidèle à André Cayatte (La Mandarine (1972), Il n'y a pas de fumée sans feu (id.), Verdict (1974) et A chacun son enfer (1977)), elle accède à la consécration avec son personnage de mère abusive de Guy Bedos dans les deux comédies d'Yves Robert : Un éléphant, ça trompe énormément (1976) et Nous irons tous au paradis (1977). Alter ego féminin de Robert Castel, Marthe Villalonga est souvent cantonnée dans des rôles de mère Pied-noir exubérante, comme en témoignent ses prestations dans Inspecteur la Bavure (1980) et Banzaï (1983) aux côtés de Coluche, Trois hommes et un couffin (1985) et Pizzaiolo et Mozzarel (id.). Elle côtoie à quatre reprises Roger Hanin à l'écran, incarnant son épouse dans Le Sucre (1978), Le Coup de sirocco (1979), Le Grand carnaval (1983) et sa mère dans La Baraka (1982).

A partir de 1985, elle explose au petit écran en interprétant la très populaire femme de ménage Rose Plouhannec dans la série télévisée Maguy. Marthe Villalonga se montre également à l'aise dans un registre plus dramatique, faisant preuve de sensibilité sous la direction d'André Techiné dans Les Innocents (1987), Alice et Martin (1998) et Ma saison préférée (1993), où elle campe de manière inattendue et remarquable la mère de Catherine Deneuve et de Daniel Auteuil. Très active au théâtre et à la télévision (Tramontane (1999), Docteur Sylvestre (id.), Judicaël (2001), Le Divin enfant (id.), Nés de la mère du monde (id.)), elle revient épisodiquement au Cinéma en étant à l'affiche du Lait de la tendresse humaine (2001), de la comédie Lovely Rita (2003) aux côtés de Christian Clavier et en prêtant ses traits à Ma Dalton dans Les Dalton (2004).

Un extrait Vidéo            Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :   DVD.15.G.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 6
Aujourdhui : 211
Ce mois : 8 601
depuis le 24/11/10 : 804 537

joomla statistics

View My Stats