Grand Prix - Un Film de John Frankenheimer - 1966 - Avec Yves Montand et Françoise Hardy




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film :    Grand Prix

Titre original : GRAND PRIX

Réalisateur

John FRANKENHEIMER

Année

1966

Nationalité

Américain  

Genre

Aventure

Durée

2H50

Acteurs principaux

Adolfo CELI, Claude DAUPHIN, James GARNER, Françoise HARDY, Toshiro MIFUNE, Yves MONTAND, Geneviève PAGE, Eva Marie SAINT, Jessica WALTER

Budget : 9 millions de $

Synopsis :

Sur les plus grands circuits internationaux, quatre pilotes expérimentés se disputent le titre de champion du monde.

Les acteurs :

Pete Aron

 

James Garner

 

Louise

 

Eva Marie Saint

 

Jean-Pierre Sarti

 

Yves Montand

 

Izo Yamura

 

Toshirô Mifune

 

Lisa

 

Françoise Hardy

 

Agostino Manetta

 

Adolfo Celi

 

Hugo Simon

 

Claude Dauphin

 

Monique Delvaux Sarti

 

Geneviève Page

 

le Docteur

 

Albert Rémy

 

Jeff Jordan

 

Jack Watson

 

Scénariste

 

Robert Alan Aurthur

 

Producteur

 

Edward Lewis

 

Production

 

Metro Goldwyn Mayer (MGM), U.S.A.

Joel Production, U.S.A.

Cherokee Productions, U.S.A.

Compositeur

 

Maurice Jarre

Conception générique

 

Saul Bass

Directeur de la photographie

 

Lionel Lindon

Monteur

 

Henry Berman

Stu Linder

Frank Santillo

Chef décorateur

 

Richard Sylbert

 

Année : 1966

Origine : Amérique

Réalisation : John Frankenheimer

Scénario: Robert Alan Aurthur

Images: Lionel Lindon

Musique : Maurice Jarre

Genre : Fiction-documentaire

Durée : 179 min.


Distribution :

·         Yves Montand (Jean-Pierre Sarti)

·         James Garner (Pete Aron)

·         Eva Marie Saint (Louise Frederickson)

·         Brian Bedford (Scott Stoddard)

·         Toshiro Mifune (Izo Yamura)

·         Jessica Walter (Pat)

·         Antonio Sabato (Nino Barlini)

·         Françoise Hardy (Lisa)

·         Jack Watson (Jeff Jordan)

·         Claude Dauphin (Hugo Simon)

·         Geneviève Page (Monique Delvaux-Sarti)

Résumé

Au Grand Prix de Monte-Carlo les champions s'affrontent. Parmi eux, le Français Jean-Pierre Sarti, deux fois champion du monde, et le taciturne pilote américain Pete Aron, sous contrat avec la firme anglaise Jordan B.R.M. Lors de la course, Aron est involontairement responsable d'un accident. Son coéquipier Scott Stoddard en sort grièvement blessé. Cette bavure professionnelle regrettable lui vaut d'être congédié par son patron, Jeff Jordan. Pat, la femme du blessé, peu préoccupée de l'état de celui-ci, ébauche une liaison avec Aron. De son côté, Jean-Pierre Sarti, qui songe à se retirer en fin d'année, fait la connaissance d'une journaliste américaine, Louise Frederickson, en reportage sur le circuit....

Yves Montand

Biographie :

C'était une grande gueule sympathique, comme les français les adorent. Méditerranéen jusqu'au bout des ongles, Montand était un grand gosse qui ne savait jamais s'arrêter. C'est sans doute le film "César et Rosalie" (avec Romy Schneider) qui donne de lui l'image la plus fidèle. Mariant avec un rare bonheur chanson et Cinéma, Montand eut aussi des femmes, beaucoup de femmes. Et pourtant, le couple qu'il formait avec Simone Signoret reste un modèle du genre. Ce que nos amis américains appelleraient un french paradoxe...  

Chanteur et acteur populaire, Yves Montand a traversé le XX ème siècle comme un battant à la recherche d'une certaine justice.  

De son vrai nom Ivo Livi, il est né dans le village toscan de Monsummano, en Italie, le 13 octobre 1921. Son père, Giovanni Livi, militant communiste ayant fuit en 1921 le régime fasciste italien et sa mère Giuseppina, sont installés à Marseille dans le sud de la France. Ils ont déjà deux autres enfants, Lydia et Giuliano nés respectivement en 1915 et 1917.  

En 1929, la famille Livi obtient la nationalité française. Vivant très modestement, les deux aînés sont rapidement retirés de l'école pour pouvoir travailler. Ivo est donc le dernier espoir de son père en ce qui concerne les études. Mais l'enfant a la tête ailleurs et n'aime pas l'école.

En 1932, Giovanni dépose le bilan de sa fabrique de balais. A court de ressources, la famille Livi s'appuie un temps sur Lydia qui est entre temps devenue coiffeuse. Quant à son frère Giuliano (devenu Julien), il a trouvé un emploi de serveur.

Ivo, lui, à l'âge de onze ans, quitte l'école et entre à l'usine. Puis à 14 ans, il rejoint le salon de coiffure de sa soeur qui marche très bien. Il passe son CAP de coiffeur avec succès.

Ivo Monta

Passionné de Cinéma, c'est Fred Astaire et ses numéros de claquettes qui fascinent Ivo Livi. Le jeune homme est timide. Mais en 1938, il accepte la proposition d'un régisseur de music-hall qui cherche quelqu'un pour "chauffer la salle". Après trois semaines de répétitions acharnées et un changement de nom en Yves Montand (enfant, il jouait dans la rue et sa mère Giuseppina le hélait par la fenêtre: "Ivo! Monta!"), il passe sur scène devant un public qui applaudit à tout rompre. La légende est née.

Il continue à se produire dans de petites salles de Marseille. Et le 21 juin 1939, il fait sa première grande scène dans la même ville, l'Alcazar, véritable institution locale, où il chante sa première chanson originale "Dans les plaines du Far West".

Malheureusement, la Deuxième Guerre mondiale survient et Yves Montand se retrouve manoeuvre aux Chantiers de Provence.

Au printemps 41, sa carrière redémarre pour ne plus jamais s'interrompre. Le régisseur qui l'avait embauché la première fois, Berlingot, lui organise une tournée dans la région. En même temps, Montand commence à prendre des cours de danse. Changeant par la suite d'impresario, il fait de plus en plus de galas et accumule par la même occasion les conquêtes féminines. 

En janvier 44, Montand échappe aux milices qui le cherchent pour l'envoyer au STO (Service du Travail Obligatoire). Il monte alors à Paris et fait ses premiers pas de parisien sur la scène de l'ABC en février. C'est une nouvelle fois le succès. Puis il fait Bobino, les Folies-Belleville, et le célèbre Moulin Rouge. Là, il passe en première partie d'Edith Piaf. D'abord réticente à l'arrivée de cet artiste marseillais, c'est ensuite le coup de foudre entre les deux personnages. Mettant de côté son orgueil, Yves Montand apprend beaucoup de la chanteuse en répétant chaque jour avec elle. Elle l'aide à donner corps au personnage de scène qui fera la célébrité de Montand à travers le monde. Elle lui procure aussi des romans et de la poésie pour que celui-ci puisse se forger une culture personnelle. Après le Moulin Rouge, ils partent tous les deux en tournée, comme un couple qu'ils forment désormais.  

  Battling Joe

La notoriété de Montand est en constante progression ainsi que son succès dans les music-halls. A l'automne 45, il passe en véritable vedette au théâtre de l'Etoile à Paris. Il chante entre autres "Battling Joe" et "Les Grands Boulevards". C'est un très grand succès.

Au début de l'année 46, Edith Piaf rompt avec Yves Montand. Sans véritable explication. Ses proches disent qu'elle est ainsi, imprévisible...

Après des débuts difficiles au Cinéma et des récitals sur la scène de l'ABC ou du cabaret Le Club des Cinq, Yves Montand renoue en 47 avec le théâtre de l'Etoile durant six semaines. La rencontre avec un pianiste du nom de Bob Castella est déterminante. Celui-ci restera son musicien attitré jusqu'à la fin de sa vie.

En 48, un ami l'emmène à Saint-Paul-de-Vence en Provence et lui fait rencontrer Jacques Prévert. Le chanteur admire beaucoup le poète. Il glisse même "Les Feuilles Mortes" dans son nouveau tour de chant. Cette chanson a été écrite à l'occasion de la sortie du film " Les Portes de la nuit" (1945), film dans lequel jouait Montand mais qui malheureusement n'eut aucun succès. La musique est de Joseph Kosma et les paroles de Jacques Prévert bien évidemment.

En août 49, il rencontre une actrice, Simone Signoret à Saint-Paul-de-Vence. Elle divorce en 1950 du réalisateur Marc Allégret avec qui elle a une petite fille, Catherine. Elle s'installe chez Yves Montand, place Dauphine à Paris. En 1951, ils se marient et deviennent le couple légendaire du monde du spectacle en France.

  C'est la lutte

En mai 1950, Montand signe l"Appel de Stockholm" contre l'utilisation de l'arme atomique. Cette campagne d'opinion est menée par l'Union Soviétique. A partir de ce moment, Montand, de tradition familiale communiste, figure sur les listes de pétition du PCF. Avec Simone Signoret, ils sont catalogués compagnons de route du parti. 

En mars 51, Montand retrouve le théâtre de l'Etoile pour son premier "one-man show" intégral. Littéralement mises en scène, les 22 chansons et deux poèmes qu'il interprète lui assure un immense succès. Il a enfin trouvé sa vraie carrière d'homme de scène.

En fait, il rêve de percer au Cinéma. C'est Henri-Georges Clouzot qui lui donne réellement sa chance avec un film intitulé "Le Salaire de la peur" en 52. La force dramatique de Montand s'y affirme et le film reçoit le Grand Prix du Festival de Cannes l'année suivante.

Retour à la chanson en octobre 53 sur la scène du théâtre de l'Etoile. Comme d'habitude, la préparation physique du chanteur est sérieuse. Le programme de la soirée s'ouvre sur un poème inédit de Jacques Prévert. La dernière chanson est "A Paris", écrite par son ami Francis Lemarque. Enfin, "Les Feuilles mortes" sert de rappel. Prévue pour trois semaines, la série de récitals dépasse en fait les 200 représentations soit 6 mois! 200.000 billets sont vendus. Succès triomphal qui est relayé par l'enregistrement du spectacle sur disque. Yves Montand est au comble de la popularité.

En 1954, il achète avec sa femme Simone Signoret une propriété en Normandie à Autheuil-Anthouillet. Cette maison devient petit à petit le rendez-vous de tous leurs amis : Serge Reggiani, le comédien Pierre Brasseur, le réalisateur Luis Bunuel, l'écrivain Jorge Semprun, etc..

La même année, le couple joue dans la pièce de l'écrivain Arthur Miller, "Les Sorcières de Salem". Le succès est tel que les représentations durent jusqu'à Noël 1955.

Fin 56, Montand prévoit de partir faire un tour de chant en URSS. Mais le 24 octobre, les chars russes envahissent Budapest, en Hongrie. La crise de conscience qui atteint les intellectuels et artistes français de sensibilité communiste n'épargne pas Yves Montand. En fait, il n'est pas vraiment mûr pour une rupture politique avec sa famille d'idées et de coeur. Il décide quand même de chanter devant les russes. Alors qu'à Paris, les critiques sont sévères et le climat tendu, un accueil extrêmement chaleureux lui est réservé à son arrivée à Moscou. Il rencontre même Krouchtchev, qui dirige l'URSS à ce moment et lui demande des explications sur l'invasion de Budapest. L'échange entre les deux hommes dure quatre heures et tourne au duel. Mais Montand, soulagé d'avoir pu s'exprimer sur le sujet, repart apaisé.

Début 57, il se rend en Pologne, puis dans toute l'Europe de l'Est. Le succès est prodigieux, sa notoriété immense et les manifestations d'amitié nombreuses. A son retour en France, il prend néanmoins de la distance par rapport à son engagement politique.

Tourné en juin 58, "La Loi" un film de Jules Dassin, sort en janvier 59. Montand tourne avec Marcello Mastroianni et Pierre Brasseur. Ce film n'est pas un succès et le chanteur-comédien continue d'être obsédé par une carrière au Cinéma. 

  Après la Russie, l'Amérique

Entre octobre 58 et mars 59, il réinvestit la scène du théâtre de l'Etoile avec 16 titres nouveaux (dont "Le chat de la voisine" ou "Sir Godfrey"), où dominent la tendresse, la romance et la fête. L'ambiance est légèrement différente des récitals précédents, en raison de son image publique un peu ambiguë et son assurance entamée.

Déclaré un temps "persona non grata" aux Etats-Unis à cause de ses opinions politiques, il est sollicité par un agent américain pour une série de récitals à New York. La première a lieu le 21 septembre 59. Le spectacle est le même qu'à Paris. C'est un véritable succès, qui permet au show de continuer. Les critiques sont dithyrambiques.

A cette occasion, le chanteur et Simone rencontrent Arthur Miller et sa femme Marilyn Monroe. Yves Montand part ensuite pour Hollywood et San Francisco, rejoint la France pour les fêtes de fin d'année, et repart au Japon pour une série de récitals à Tokyo et Osaka. 

Ayant atteint le statut de vedette internationale, Yves Montand est maintenant sûr de parvenir à ses fins en matière de Cinéma. On lui propose de tourner à Hollywood dans un film avec Marilyn Monroe. Le tournage du "Milliardaire" a donc lieu en février 60. Une idylle naît entre eux remettant momentanément en cause la relation de confiance qui s'était instaurée entre le chanteur et Simone Signoret. Les journaux du monde entier s'emparent de "l'affaire". En fin de compte, à la fin du tournage, Yves Montand rentre en France auprès de son épouse. C'était un film.

Yves Montand repart pour les Etats-Unis en octobre 61. Il est la vedette durant 8 semaines du Golden Theatre sur Broadway à New York. La tournée qui suit, l'emmène au Japon puis en Angleterre. Il est devenu un des artistes de music-hall les plus connus à travers la planète. En 62, il fait sa rentrée à Paris, fidèle au théâtre de l'Etoile. Le récital a lieu jusqu'en 63.  

  Les années ciné

Mais l'appel du Cinéma est plus fort que tout. Dès lors, il ne reprendra son activité scénique que très rarement. "Compartiment tueur" sort en 64. Cette première collaboration avec le cinéaste Costa Gavras marque un tournant dans sa carrière. Ses priorités vont désormais au 7ème Art.

Il tourne ensuite "La guerre est finie" d'Alain Resnais (66), "Paris brûle t'il ?" de René Clément (67) et "Z" de Costa Gavras (68).

Il remonte pourtant sur scène en septembre 68, pendant six semaines à l'Olympia de Paris. Il est devenu un chanteur respecté, mais perçu par tous comme un militant. Cet homme qui a vécu, n'est pas indifférent aux événements de mai 68. Il garde pourtant une certaine distance par rapport à eux. C'est aussi à ce moment-là que va s'opérer une rupture définitive avec le parti communiste, qui n'est pas sans lui poser des problèmes à l'intérieur de sa famille. Son père décède en octobre 68. Yves Montand se libère un peu plus de ses premières attaches politiques.

Son ami Costa Gavras lui donne le rôle d'Arthur London dans "L'Aveu". Le film sort en avril 70. Tous reconnaissent l'immense talent de l'acteur et son investissement personnel dans cette oeuvre. Durant la décennie qui suit, il alterne films graves et comédies comme "La folie des Grandeurs " de Gérard Oury avec Louis de Funès en 1971. Il tourne avec les grands réalisateurs français comme Claude Sautet pour "César et Rosalie" en 72. 

Un récital au profit des victimes du régime dictatorial au Chili, donné en 74, est la seule parenthèse musicale que fait Yves Montand durant les années 70. Son grand retour sur scène s'effectue du 7 octobre 81 au 3 janvier 82. L'Olympia est pris d'assaut. Sous la pression, il recommence du 20 juillet au 14 août 82. Il crée à cette occasion "Les Bijoux" sur un poème de Charles Baudelaire. De "standing ovation" en "standing ovation" dans toutes les capitales mondiales, de Rio de Janeiro à New York, Yves Montand savoure son succès.  

  Anti-Front

Dans les années 80, il devient militant des droits de l'Homme, et signe un appel en faveur du syndicat polonais Solidarnosc en décembre 81. En 83, il dénonce avec Simone Signoret et d'autres artistes la montée du parti d'extrême-droite français, le Front National. D'année en année, il devient un homme public voir politique.

En septembre 85, Simone Signoret, la compagne de sa vie disparaît à l'âge de 64 ans.

Yves Montand a une liaison avec son assistante, Carole Amiel qui a été recrutée pour la tournée de 82. Alors qu'il tourne "Manon des Sources" (réalisé par Claude Berri d'après le roman de l'écrivain Marcel Pagnol), il devient père pour la première fois de sa vie. Le 31 décembre 88 naît le jeune Valentin Montand.

Dorénavant Yves Montand vit paisiblement avec sa famille à Auteuil. Il envisage même de remonter sur scène dans la plus grande salle parisienne, le Palais Omnisport de Bercy. Malheureusement, il meurt avant d'avoir pu montrer à son fils ses talents d'homme de music-hall.

Il succombe à un infarctus du myocarde, le 9 novembre 91 dans l'Oise à Senlis.

L'histoire

Dès la première course de la saison, à Monaco, sous les couleurs de la firme anglaise Jordan B.R.M., le pilote américain Pete Aron, 37 ans, est victime d'un accrochage avec son jeune coéquipier et leader, Scott Stoddard. Lequel se retrouve cloué sur un lit d'hôpital et abandonné par sa femme, qui ébauche une liaison avec Pete. Responsable de l'accident, ce dernier est congédié par son employeur, Jeff Jordan. Deux fois champion du monde, le Français d'origine corse Jean-Pierre Sarti, 42 ans, pilote chez Ferrari, n'a quant à lui plus le feu sacré.

John Frankenheimer

Issu de la télévision, Frankenheimer rentre par la grande porte du Cinéma en tournant un chef-d'oeuvre sur la prison: Le Prisonnier d'Alcatraz. Il enchaîne ensuite des films qui sont de pures réussites, essentiellement dans le film d'action-politique (Un Crime dans la tête, 7 Jours en mai, Le pays de la violence).

Mais ces réussites se font de plus en plus rares et il réalise des films d'action plus conventionnels, moins politiques : Black Sunday ou récemment Piège Fatal, ou Ronin.

                              James Gardner                Eva Marie Saint           Toshirô Mifune

Maurice Jarre - Compositeur

Maurice Jarre : Compositeur  

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement: DVD.17.B.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 13
Aujourdhui : 463
Ce mois : 10 443
depuis le 24/11/10 : 806 379

joomla statistics

View My Stats