Dernier domicile connu - Un Film de José Giovanni - 1970 - Avec Lino Ventura




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:       Dernier domicile connu

Dernier domicile connu - José Giovanni (1970)

Réalisateur

José GIOVANNI

Année

1970

Nationalité

Français   Extrait vidéo du film

Genre

Policier

Durée

1p0

Acteurs principaux

Michel CONSTANTIN, Paul CRAUCHET, Marlene JOBERT, Lino VENTURA

Date de sortie : 25 Juillet 1970

           José Giovanni

José Giovanni

Réalisateur, Acteur, Auteur, Dialoguiste, Scénariste français

Né le 22 Juin 1923 à Paris (France)
Décédé le 24 Avril 2004 à Lausanne (Suisse) (Hémorragie cérébrale)

Biographie :

José Giovanni, passionné de montagne, s'engage dans le mouvement "Jeunesse et montagne" et y reste en qualité de guide de 1942 à 1944. Durant cette période, il participe à des actions de résistance puis se retrouve en prison après la libération. Condamné à mort, grâcié et réhabilité grâce à l'obstination de son père, José Giovanni est un homme libre à l'âge de trente-trois ans.

Il débute sa carrière en tant qu'écrivain avec Le Trou. En 1959, Jacques Becker, séduit, décide d'adapter le roman sur grand écran : ainsi naît Le Trou, dont José Giovanni est conseiller technique et dialoguiste. C'est le début d'une triple carrière où il est à la fois écrivain et scénariste-dialoguiste pour Claude Sautet (Classe tous risques, 1960), Jean Becker (Un nommé La Rocca, 1961), Robert Enrico (Les Grandes gueules, 1965), Jean-Pierre Melville (Le Deuxième souffle, 1966) ou encore Henri Verneuil (Le Clan des Siciliens, 1969).

Au milieu des années 60, il se lance lui-même dans la réalisation. Confirmant son penchant pour le "film noir", il tourne avec les plus grands : Lino Ventura (Le Rapace, 1968 ; Le Ruffian, 1983), Claudia Cardinale et Jean-Paul Belmondo La Scoumoune, 1972) et surtout Alain Delon (Deux hommes dans la ville, 1973 ; Le Gitan, 1974 ; Comme un boomerang, 1976).

En 1988, José Giovanni, qui alterne désormais Cinéma et télévision, réalise Mon ami le traître, qu'il co-écrit avec Alphonse Boudard. S'ensuit alors une longue parenthèse de douze ans durant laquelle il se consacre surtout à l'écriture. En 2000, il revient derrière la caméra en signant Mon père, il m'a sauvé la vie, adapté de son livre autobiographique Il avait dans le coeur des jardins introuvables.

Les acteurs :

Marceau Leonetti

 

Lino Ventura

 

Jacques Lauring

 

Paul Crauchet

 

Greg

 

Michel Constantin

 

Jeanne Dumas

 

Marlène Jobert

 

Pervert

 

Dominique Zardi

 

Roger Martin

 

Philippe March

 

Allister

 

Raymond Meunier

 

Franck Lambert

 

Alain Mottet

 

Scénariste

 

José Giovanni

 

Production

 

Cité Films, France

Rizzoli Film S.p.a., Italie

Simar Films, France

Valoria Films, France

Compositeur

 

François de Roubaix

 

Directeur de la photographie

 

Étienne Becker

 

Monteur

 

Kenout Peltier

 

Chef décorateur

 

Jean-Jacques Caziot

 


Marlène Jobert

Marlène Jobert

Née le 4 novembre 1943 à Alger (Algérie)

Biographie :

Marlène Jobert étudie le dessin puis la comédie au Conservatoire de Dijon avant de monter sur la capitale pour suivre les cours de la rue Blanche et ceux de Georges Chamarat au Conservatoire de Paris. C'est la pièce de théâtre Des clowns par milliers qui révèle la comédienne aux côtés d'Yves Montand. Au Cinéma, c'est Jean-Luc Godard qui lui donne sa chance en l'engageant sur le tournage de Masculin-féminin en 1966. Parallèlement à une carrière télévisuelle assez riche (Par quatre chemins, Rue barrée, Les Chevaliers du ciel ou encore Les Dossiers de l'agence O), elle s'illustre dans quelques comédies sympathiques comme Alexandre le Bienheureux (1967) et Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages (1968), avant d'accéder à la célébrité en dévoilant ses charmes à Charles Bronson dans Le Passager de la pluie (1969) de René Clément.

Donnant la réplique à des monstres sacrés américains comme Kirk Douglas dans La Poudre d'escampette (1971) et Orson Welles dans La Décade prodigieuse (id.), la belle aux taches de rousseur imprègne de sa fraîcheur Les Mariés de l'an II (id.) et le drame sentimental Nous ne vieillirons pas ensemble (1972) de Maurice Pialat. Créatrice de sa propre société de production MJ, elle participe activement au développement de deux films qu'elle interprète en 1974 : Juliette et Juliette et Pas si méchant que ça. Prolifique jusqu'à la fin des années 70, elle enchaîne les rôles de jeune femme tantôt entraîneuse (Le Bon et les méchants), tantôt amoureuse (Va voir maman, papa travaille), tantôt envahissante (Julie pot de colle), tantôt casse-cou (La Guerre des polices).

Marlène Jobert entame les années 80 avec L'Amour nu (1981), un mélodrame où elle campe une femme atteinte d'un cancer, avant de se faire plus rare sur les écrans. Mise à part sa prestation remarquée de mère adoptive dans la comédie Les Cigognes n'en font qu'à leur tête (1988), l'actrice se montre davantage présente à la télévision, officiant notamment pour la série Avocat d'office (1994-1996). Elle se consacre parallèlement à une collection de contes musicaux destinés aux enfants de 5 à 8 ans.

Michel Constantin

Michel Constantin

Acteur français

Né le 13 Juillet 1924 à Paris (France)
           Décédé le 29 Août 2003 à Draguignan (France)

Biographie :

Ouvrier chez Renault, champion de volley-ball puis journaliste au journal L'Equipe, Michel Constantin débute sa carrière Cinématographique sous la direction de Jacques Becker dans Le Trou, en 1959. Homme au physique impressionnant, il campe régulièrement des rôles de policiers ou de truands. Il joue notamment pour Robert Enrico (Les Grandes gueules), Jean-Pierre Melville (Le Deuxième souffle), Georges Lautner (Ne nous fâchons pas, Il était une fois un flic) ou encore José Giovanni (La loi du survivant, Dernier domicile connu).

En 1982, il participe au Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ de Jean Yanne, puis joue sous la direction de Henri Verneuil dans Les Morfalous. Il était également connu son rôle de flic dans la série télévisée Paparoff et pour avoir animé sur TF1 l'émission Anagram.

Résumé

Marceau Léonetti est un policier sorti du rang sans aucun diplôme, il est devenu inspecteur principal à cause de ses seuls mérites et de son courage au travail. L'arrestation d'un chauffard ivre, fils d'un grand avocat, brise soudainement sa carrière, car l'avocat prétend que Marceau a abusé de son pouvoir. Marceau est muté dans un petit commissariat de quartier. Là, avec une jeune femme, Jeanne, qui s'est engagée dans la police pour donner un sens à sa vie, il traque le maniaque dans les Cinémas, besogne ingrate entre toutes. Jusqu'au jour où Marceau et Jeanne sont chargés de retrouver un certain Roger Martin, témoin capital pour confondre un assassin. Or, l'instruction dure depuis cinq ans et Martin se cache par peur d'être abattu par les hommes de main de l'accusé. Le procès va avoir lieu dans quelques jours. Marceau et Jeanne n'ont que ce cours laps de temps pour retrouver Martin. L'obstination de Marceau jointe aux idées inventives de Jeanne va peu à peu débroussailler les éléments de la vie privée de Martin. Les deux enquêteurs, qui forment une équipe très unie, interrogent les concierges, les voisins de Martin et finissent par découvrir une piste....

 

Distribution

·         Lino Ventura (Marceau)

·         Marlène Jobert (Jeanne)

·         Michel Constantin (Greg)

·         Paul Crauchet (Loring)

·         Alain Mottet (Frank)

·         Jean Sobieski (Aden)

·         Bianca Saury (Marie Martin)

·         Philippe March (Roger)

·         Germaine Delbat (Mme Lenoir)

Scénario : José Giovanni d'après le roman de Joseph Harrington "The last known address"

Acteurs :

Lino Ventura (Marceau Leonetti)

Marlène Jobert (Jeanne Lambert)

Michel Constantin (Greg)

Jean Sobieski (Aden)

Alain Mottet (Frank)

Bianca Saury (Marie Martin)

Philippe March (Roger Martin)

Albert Dagnant (Arnold)

Monique Mélinand (Mme Loring)

Paul Crauchet (Loring)

Marcel Pérès (Lenoir)

Germaine Delbat (Mme Lenoir)

Béatrice Arnac (Silvia)

Guy Héron (Soramon)

Bernard Musson

Dominique Zardi

Année : 1970

Origine : France

Réalisation : José Giovanni

Scénario : José Giovanni

D'après le roman "Last Known Address" de Joseph Harrington

Images : Étienne Becker

Musique : François de Roubaix

Genre : Policier

Durée : 100 min.

Un extrait Vidéo         Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.17.P.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 11
Aujourdhui : 85
Ce mois : 9 539
depuis le 24/11/10 : 805 475

joomla statistics

View My Stats