2001, l’odyssée de l’espace - Un Film de Stanley Kubrick - 1968 - Avec Keir Dullea




Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24












Merci de patienter un peu   "Translation"  "Astuce"   Powered by  MyPagerank.Net   Un extrait vidéo de ce film    Vers la fiche film  Nuages de mots-clés  Flux RSS

Bookmark and Share     Vous pouvez bookmarquer la page en survolant

Titre du Film:    2001, l'odyssée de l'espace

Titre original 2001: A SPACE ODYSSEY

2001, l'odyssée de l'espace - Stanley Kubrick (1968)

Réalisateur

Stanley KUBRICK

Année

1968

Nationalité

Américain   Extrait vidéo du film

Genre

Science Fiction

Durée

2H24

Acteurs principaux

Keir DULLEA, Gary LOCKWOOD, Douglas RAIN, William SYLVESTER

Stanley Kubrick

Stanley Kubrick

Date de sortie : 27 Septembre 1968

 

L'histoire :

L'aube de l'humanité, il y a 4 millions d'années : de grands singes tentent de survivre... Un jour, ils découvrent un monolithe de couleur noire. Un des singes a l'idée de prendre un os et de s'en servir comme d'une arme. C'est le début de l'évolution de l'humanité...

En 2001, sur la Lune : une expédition américaine est chargée de percer le mystère d'un mystérieux bloc de métal noir découvert par le docteur Floyd sur la surface du satellite. L'équipe, à bord du vaisseau Discovery, a été alertée par un signal émis de Jupiter. À bord, tous les membres de l'équipage sont placés en état d'hibernation. Seuls deux astronautes conversent avec Hal 9000, l'ordinateur contrôlant le Discovery. Ce dernier, soupçonné d'être l'auteur d'une erreur technique volontaire, provoque la mort d'un des deux astronautes et de l'équipage en hibernation. Le dernier astronaute parvient à fausser ses circuits, mais à l'approche de Jupiter, il est précipité dans l'espace et le temps...

Synopsis:

Sur la Terre, il y a quatre millions d'années, des anthropoïdes se battent contre les fauves et contre leurs congénères. Un matin, ils découvrent en se réveillant un étrange bloc de métal, un monolithe noir. L'un des anthropoïdes a l'idée de se servir d'un os comme d'une arme... L'évolution de l'humanité a commencé... En 2001, la science permet les voyages spatiaux réguliers. Une rumeur d'épidémie sur la base lunaire permet d'éloigner les curieux, mais en fait les savants sont préoccupés par la découverte d'un mystérieux monolithe noir près du cirque de Tycho. Le docteur Heywood Floyd annonce à ses confrères que cette nouvelle doit rester secrète. Dix-huit mois plus tard, une expédition part vers Jupiter. L'engin spatial, piloté par les cosmonautes David Bowman et Frank Poole, est en fait dirigé par Hal (Carl) 9000, un ordinateur exceptionnel, doué de réflexion et de parole. Mais Hal signale une panne qui s'avère inexistante. Inquiets, les astronautes envisagent de le déconnecter à son insu. Or, Hal a lu leur projet sur leurs lèvres et tue Poole lors d'une sortie de celui-ci. Parti chercher son camarade, Bowman se retrouve coincé à l'extérieur du vaisseau, Hal refusant de lui ouvrir. Parvenu miraculeusement à y pénétrer, il déconnecte alors l'ordinateur assassin qui agonise et demande grâce. Alors qu'il s'apprête à atteindre Jupiter, Bowman croise un mystérieux monolithe identique aux deux précédents. Son engin est entraîné dans une course vertigineuse et Bowman se retrouve lui-même, âgé et mourant dans un salon Louis XVI où se dresse le monolithe. Bowman meurt et se transforme en un fœtus flottant au-dessus de la Terre.

À propos du film :


C'est dans le plus grand secret que Stanley Kubrick tourna son film à Londres, interdisant notamment le plateau aux journalistes. Produit avec le concours de la NASA, d'IBM et de Vickers-Armstrong, 2001, l'Odyssé de l'espace est, selon Kubrick, "un documentaire magique en quatre parties". Les maquettes furent construites selon les conseils des ingénieurs du Cap Kennedy et, plus d'une fois, Kubrick eut recours à de véritables machines. La centrifugeuse du vaisseau spatial Discovery mesurait ainsi 40 mètres de haut et sa construction dans les studios de la MGM coûta 400 millions de centimes. Le nom original de l'ordinateur Hal 9000 correspond en fait aux lettres décalées de la marque IBM. Le thème de Richard Strauss extrait de "Ainsi parla Zarathoustra" est désormais indissociable du film, de même que "Le Beau Danube Bleu" de Johann Strauss évoque pour beaucoup de spectateurs la séquence de la gracieuse approche de la navette spatiale. En 1984, Peter Hyams tournait une suite de 2001 intitulée 2010, d'après un nouveau roman d'Arthur C. Clarke, avec Roy Scheider (succédant à William Sylvester dans le rôle de Heywood Floyd), John Lithgow, Helen Mirren et Bob Balaban, ainsi que Keir Dullea, qui reprit le personnage de Dave Bowman.
Lauréat de l'Oscar des Meilleurs Effets Spéciaux, 2001, l'Odyssé de l'espace est depuis devenu un classique du cinéma de science-fiction et même du cinéma tout court, qui a révolutionné la façon de montrer le futur sur grand écran.

Monolithe L'aube de l'humanite

0 gravity    

Secrets de tournage :

L'aventure continue...

En 1984, Peter Hyams tourna une suite à 2001 intitulée 2010, d'après un nouveau roman d'Arthur C. Clarke.

L'origine de HAL

Le nom original de l'ordinateur Hal 9000 correspond en fait aux lettres décalées de la marque IBM, qui apporta son concours à la production du film.

Les récompenses

Classique du cinéma de science-fiction, 2001 : l'odyssée de l'espace a remporté l'Oscar des Meilleurs Effets Spéciaux en 1968.

Une odyssée relookée

En 2001, Warner Bros ressort en salle le film de Stanley Kubrick selon les souhaits du réalisateur. Il s'agit de la même version que l'original, mais avec une bande sonore numérique et créée à partir de négatifs dont les couleurs furent rehaussées en 1982. Le nom original de l'ordinateur Hal 9000 correspond en fait aux lettres décalées de la marque IBM, qui apporta son concours à la production du film. En 1984, Peter Hyams tourna une suite à "2001" intitulée "2010", d'après un nouveau roman d'Arthur C. Clarke.

Les acteurs :

David Bowman

 

Keir Dullea

Frank Poole

 

Gary Lockwood

le docteur Heywood Floyd

 

William Sylvester

Moonwatcher

 

Daniel Richter

La voix de HAL 9000

 

Douglas Rain

Smyslov

 

Leonard Rossiter

Elena

 

Margaret Tyzack

Halvorsen

 

Robert Beatty

Michaels

 

Sean Sullivan

Le contrôleur de mission

 

Frank Miller

Une hôtesse de l'air

 

Penny Brahms

Le père de Poole

 

Alan Gifford

La fille de Poole

 

Vivian Kubrick

 

 

Glenn Beck

 

 

Edwina Carroll

 

 

Bill Weston

 

 

Mike Lovell

 

 

Edward Bishop

 

 

Ann Gillis

 

 

Heather Downham

 

 

John Ashley (II)

 

 

Jimmy Bell

 

 

David Charkham

 

 

Simon Davis

 

 

Jonathan Daw

 

 

Peter Delmar

 

 

Terry Duggan

 

 

David Fleetwood

 

 

Danny Grover

 

 

Brian Hawley

 

 

David Hines

 

 

Tony Jackson

 

 

John Jordan

 

 

Scott Mackee

 

 

Laurence Marchant

 

 

Darryl Paes

 

 

Joe Refalo

 

 

Andy Wallace

 

 

Bob Wilyman

 

 

Richard Wood

Keir Dullea

Keir Dullea

Scénariste

Arthur C. Clarke

Stanley Kubrick

Producteur

 

Stanley Kubrick

Production
Metro Goldwyn Mayer (MGM), U.S.A.

Distribution Warner Bros. France, France

1er assistant réalisateur

 

Derek Cracknell

Directeur de la photographie

 

Geoffrey Unsworth

Ingénieur du son

 

A.W. Watkins

Costumier

 

Hardy Amies

Maquilleur

 

Stuart Freeborn

Colin Arthur (non crédité)

Directeur artistique

 

John Hoesli

Effets spéciaux

 

Stanley Kubrick

Wally Weevers

2ème assistant réalisateur

 

Richard Jenkins (2) (non crédité)

Chef décorateur

 

Tony Masters

Harry Lange

Ernest Archer

Animation et effets visuels

 

Douglas Trumbull

Con Pederson

Tom Howard

Producteur associé

 

Victor Lyndon

Chef monteur

 

Ray Lovejoy

Cadreur

 

Kelvin Pike

Mixage

 

H.L. Bird

Monteur son

 

Winston Ryder

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement:    DVD.17.C.


Tout en bas     Top


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 17
Aujourdhui : 462
Ce mois : 6 915
depuis le 24/11/10 : 836 091

joomla statistics

View My Stats