Shock Corridor - Un Film de Samuel Fuller - 1963 - Avec Constance Towers


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





Shock Corridor

        

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

Shock Corridor

Shock Corridor est un film américain réalisé par
Samuel Fuller, sorti en 1963.

Distribution :

Peter Breck : Johnny Barett 
Constance Towers : Cathy 
Gene Evans : Boden 
James Best : Stuart 
Hari Rhodes : Trent 
Larry Tucker : Pagliacci 
Paul Dubov : Dr. Menkin 

Synopsis :

Johnny Barett, journaliste ambitieux qui souhaite gagner le Prix Pulitzer, projette
de s'immerger dans un asile psychiatrique pour démasquer l'auteur d'un meurtre qui
s'y est déroulé. Préparé par un psychiatre, ancien spécialiste de la guerre
psychologique, et avec la complicité réticente de sa compagne Cathy, stipteaseuse, qui
se fait passer pour sa sœur victime de ses tendances incestueuses, il se fait arrêter
puis interner tout en continuant à simuler des troubles mentaux.

Dans le couloir central de l'établissement, la "rue" où se cotoient tous les
patients, il lui faut affronter et composer avec les névroses et psychoses des aliénés
pour découvrir la vérité. Alors que son enquête avance, le traitement aux
électrochocs, sa simulation continuelle de la maladie et l'environnement dans lequel
il évolue commencent a générer chez lui un état de confusion mentale qu'il peut de
moins en moins maîtriser.

Tournage :

Le tournage a duré seulement une dizaine de jours. La dernière scène du film est
celle où Barett, victime d'hallucinations, voit la pluie d'un violent orage inonder
le couloir et la foudre le frapper. Cette séquence apocalyptique impliquait la
destruction des décors. C'était aussi pour Fuller un moyen de s'assurer qu'on ne
lui ferait pas retourner quelques scènes pour modifier son film.

Fiche technique :

Titre : Shock Corridor 
Titre original : Shock Corridor 
Réalisation : Samuel Fuller 
Scénario : Samuel Fuller 
Production : Sam Firks, Leon Fromkess, Samuel Fuller 
Musique : Paul Dunlap 
Photographie : Stanley Cortez et Samuel Fuller (scènes hallucinatoires) 
Direction artistique : Eugène Lourié 
Montage : Jerome Thoms 
Pays d'origine : États-Unis 
Format : Noir et blanc avec des séquences en couleurs - 1,85:1 - Mono - 35 mm 
Genre : drame 
Durée : 101 minutes 
Sortie pays d'origine : 11 septembre 1963 • Pays : Etats-Unis 
Film interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en France

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.46.Z.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 4
Aujourdhui : 77
Ce mois : 6 530
depuis le 24/11/10 : 835 706

joomla statistics

View My Stats