Mélodie en sous-sol (1963) - Un Film d'Henri Verneuil - Avec Jean Gabin et Alain Delon


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





Mélodie en sous-sol

            

            

            

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

Mélodie en sous-sol

Mélodie en sous-sol est un film franco-italien
réalisé par Henri Verneuil, sorti en 1963

Commentaires :

L'intrigue rappelle celle de L'Inconnu de Las Vegas
(Ocean's Eleven, 1960), avec Frank Sinatra.

Fiche technique :

Réalisation : Henri Verneuil 
Production : Jacques Bar (coproduction Franco-italienne)
 
Scénario : Albert Simonin, Henri Verneuil et Michel Audiard
d'après le roman The Big Grab de John Trinian
(Editions Gallimard)
 
Dialogues : Michel Audiard 
Assistant réalisateur : Claude Pinoteau 
Musique : Michel Magne
 
Orchestration : Jean Gitton
(Editions musicales Eddy Barclay, Le rideau rouge)
 
Images : Louis Page 
Opérateur : André Dumaine 
Montage : Françoise Verneuil-Bonnot, Michèle Hoehn 
Décors : Robert Clavel 
Son : Jean Rieul 
Script-girl : Lucile Costa 
Chorégraphie : Ben Tyber 
Générique : Jean Foucher 
Régisseur général : René Fargeau 
Ensemblier : Pierre Charron
 
Tournage dans les studios "Franstudio" de Saint-Maurice
Séquences dans les salons du Palm Beach
 
Pellicule 35mm - noir et blanc, Procédé Dyaliscope - Son Mono
 
Enregistrement Poste Parisien - Studios "Franstudio" de
Saint-Maurice
 
Production : Cipra Films - Cité Films (Paris)
C.C.M Films (Rome)
 
Directeur de production : Jacques Juranville 
Genre : Policier 
Durée : 118 minutes 
Date de sortie : 3 avril 1963 (France)

Distribution 

Jean Gabin : Charles 
Alain Delon : Francis Verlot 
Maurice Biraud : Louis Naudin 
Viviane Romance : Ginette, la femme de Charles 
Carla Marlier : Brigitte, jeune danseuse de la troupe 
Dora Doll : Comtesse Doublianoff 
Henri Virlojeux : Mario, l'ex-truand malade 
José Luis de Vilallonga : M. Grimp, le patron 
Rita Cadillac : Liliane 
Anne-Marie Coffinet : Marcelle 
Jean Carmet : le barman 
Henri Attal : un copain de Francis 
Michel Magne : le chef du "Palm-Beach" 
Germaine Montero : Mme Verlot, la mère de Francis 
Dominique Davray : Léone, la femme de Mario 
Laure Paillette : L'habilleuse 
Claude Cerval : Le commissaire 
Georges Wilson : Walter, le riche soupirant 
Paul Mercey : Le cafetier 
Jean-Jacques Delbo : Le chorégraphe 
Robert Rollis : Le représentant dans le train 
Charles Bouillaud : Un voyageur du train 
Bernard Musson : Un voyageur du train 
Louis Viret : Un voyageur du train 
Antoine Marin : Un voyageur du train 
Sylvain Levignac : Un voyageur du train 
Georges Billy : Un voyageur du train 
Henri Poirier : Un voyageur du train 
Jean Gold : Le maître d'hôtel 
Robert Secq : L'employé des bains-douches 
Jean Minisini : L'employé de surveillance aux bains-douches 
Olivier Mathot : Le réceptionniste de la résidence 
Jacques Bertrand : Un comptable de M. Grimp 
Marc Arian : Un autre comptable 
Alain Janey : Le barman de la résidence 
Pierre Collet : Camille 
Adrien Cayla-Legrand : L'employé du casino 
Jimmy Davis : Sam 
Rudy Lenoir : Le caissier de M. Grimp 
Edouard Francomme : Marcel 
Jean-Pierre Zola : Le client des bains-douches 
Christian Brocard : Le livreur de bouteilles 
Gabriel Gobin : Un voyageur du train (à confirmer) 
Pierre Duncan : Un voyageur du train (à confirmer) 
Claudine Berg 
Pierre Vernet 
Les ballets de Ben Tyber

Synopsis :

Charles, la soixantaine, tout juste sorti de prison, ne se
fait plus tout jeune. Il retrouve difficilement son
pavillon à Sarcelles, où ont poussé les barres et les
tours. Son épouse Ginette lui propose de déménager dans
le Sud, de prendre un commerce et de couler des jours
heureux, mais Charles ne conçoit qu'un seul genre
de retraite : dorée et au soleil. Pour cela, il doit
faire un autre coup, le dernier, celui " d'une vie " et
cette fois ce sera la bonne : le casino de Cannes.
Tout est prêt. Il ne lui manque qu'un complice, il
ne peut pas faire le coup tout seul. Il contacte alors
un jeune malfrat rencontré en prison, Francis Verlot.
À eux deux, s'ajoute Louis Naudin, le beau-frère de
Francis, un garagiste qui fera office de chauffeur.
Une fois le trio formé, ils n'ont plus qu'à jouer la
partition si bien écrite en évitant toute fausse note.
Il s'agira d'abord pour Francis, déguisé en jeune
dandy, de séduire une danseuse afin de pouvoir pénétrer
le jour voulu dans les coulisses du casino.

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.39.S.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 4
Aujourdhui : 77
Ce mois : 6 530
depuis le 24/11/10 : 835 706

joomla statistics

View My Stats