Les Barbouzes - Un Film de Georges Lautner - 1964 - Avec Lino Ventura


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





Les Barbouzes

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

Les Barbouzes

Les Barbouzes est un film français réalisé par
Georges Lautner en 1964.

Synopsis

Le film commence par la mort d'un marchand d'armes, Benar
Shah, et son enterrement qui réunit, autour de sa veuve 
Amaranthe, un quatuor de barbouzes. Il y a son faux cousin
français Francis Lagneau, son faux psychanalyste allemand
Hans Müller, son faux frère de lait soviétique Boris
Vassilieff et son faux confesseur suisse Eusebio Cafarelli.
Tous sont là pour récupérer les secrets et l'héritage de
l'industriel (des brevets sur des armes atomiques), mandatés
par leurs gouvernements respectifs. Il faut aussi compter
avec les dollars de l'Américain O'Brien et la présence de
nombreux Chinois (ou Japonais ou encore Tawainais, le film
reste assez impréçis) dans les passages secrets du château.

Le Français dispose d’une autre arme pour arriver à ses
fins : la séduction.

Fiche technique

Réalisation : Georges Lautner 
Scénario : Albert Simonin et Michel Audiard 
Dialogues : Michel Audiard 

Assistants réalisateur : Claude Vital, Paul Nuyttens
Tristan Fleurquin
 
Production : Gaumont-International 
Directeur de production : Robert Sussfeld, Jean Mottet 
Producteur délégué : Alain Poiré 
Administrateur de production : Guy Azzi 
Images : Maurice Fellous 

Opérateur : Georges Pastier, assisté de Yves Rodallec
et Roland Dantigny 

Musique : Michel Magne - (éditions : Hortensia) 
Son : René Longuet, assisté de Pierre Davoust 
Décors : Jacques d'Ovidio 

Montage : Michelle David, assistée de Gina Pignier
et Mireille Joly
 
Régisseur général : Robert Porte 
Photographe de plateau : Jean-Louis Castelli 
Script-girl : Annie Morel 
Conseiller technique pour les bagarres : Henri Cogan 
Spécialiste karaté : Yuzuru Shoji 
Ensemblier : Louis Germain 
Accessoiriste : Jacques Martin 
Maquillage et coiffures : Micheline Chaperon 

Les chapeaux de Mireille Darc sont de Jean Barthet et les
bijoux de René Llonguet 

Les coiffures sont créées par Carita 

Tirage : Laboratoire G.T.C Joinville - Mixages : Poste Parisien
Franstudio 

Genre : Comédie d'espionnage 
Durée : 105 minutes 
Sortie : 10/12/1964 
Visa d'exploitation : 28664 

Distribution

Acteurs et Actrices 


Lino Ventura : Francis Lagneau, dit « Chérubin », dit
« Requiem » dans certains milieux
 
Bernard Blier : Eusebio Cafarelli, dit « Le Chanoine » 
Charles Millot : Hans Müller, dit « Le bon Docteur » 
Francis Blanche : Boris Vassilieff, dit « Trinitrotoluène » 
Mireille Darc : Antoinette Dubois, alias : Amaranthe Benard Shah 

André Weber : Rossini, le « fidèle Rudolph », secrétaire
de Benard Shah 

Jess Hahn : Commodore O'Brien 
Noël Roquevert : Le commandant Lanoix 
Robert Dalban : L'agent conducteur du camion 
Robert Secq : Benard Shah 
Hubert Deschamps : Le douanier 
Philippe Castelli : Le réceptionniste de l'hôtel d'Istanbul 
Louis Arbessier : Le colonel suisse 
Dominique Valensi : La fille chez Mme Pauline 
Monique Mélinand : Mme Lagneau 
Gérard Darrieu : L'agent Fiduc 
Michel Dacquin Le barbouze du train 
Michel Dupleix : Le barbouze avec Fiduc 
Marius Gaidon L'espion poignardé 
Raoul Saint-Yves : L'employé des wagons-lits 
Lutz Gabor : Le colonel allemand 
Georges Gueret : L'américain à Lisbonne 
Huong Ham-Chan : Le chinois dans le train 
Anne-Marie Blot 
Luce Bonifassy 
Françoise Giret : Mme Pauline, la tenancière 
Violette Marceau : Lucienne dite Rosalinde, l'amie d'Amaranthe 
Pierre-Jean Vaillard : Le narrateur 
Jacques Balutin : Un gendarme (rôle coupé au montage) 
Jean-Pierre Moutier 
You-you Shogi 
Yves Elliot 
Jean-François Régnier 
Yochka 

À propos du film

Lautner a délibérément choisi de faire une comédie
parodique, volontairement outrancière et sans aucun souci de
vraisemblance. La réussite de l'agent Français et les références
au Général (De Gaulle) lui donnent un faux-semblant cocardier. 
Le film a été tourné un an après Les Tontons flingueurs et il
sera suivi par Ne nous fâchons pas en 1965. 
Le comédien Jacques Balutin a interprété un rôle de gendarme
lors du tournage, mais sa prestation a été supprimée au montage. 

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.27.Q.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 5
Aujourdhui : 80
Ce mois : 6 533
depuis le 24/11/10 : 835 709

joomla statistics

View My Stats