Le Genou de Claire - Un Film de Eric Rohmer - 1970 - Avec Jean-Claude Brialy


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





Le Genou de Claire  La Saga Six contes moraux

        

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

Le Genou de Claire

Le Genou de Claire est un film français d'Éric Rohmer, sorti en 1970.

C'est le cinquième volet du cycle des Six contes moraux.

Synopsis :

Annecy, aux alentours du lac, lors de ses dernières vacances de
célibataire, Jérôme, un attaché culturel de 35 ans, se découvre fasciné par
une jeune fille, Claire. Il ressent un désir irrépressible de toucher
son genou...

Fiche technique :

Titre : Le Genou de Claire 
Réalisation : Éric Rohmer 
Scénario : Éric Rohmer, d’après une idée originale d'Alfred de Graaf 
Production : Barbet Schroeder et Pierre Cottrell pour Les Films du Losange 
Photo : Nestor Almendros 
Son : Jean-Pierre Ruh, Michel Laurent 
Montage : Cécile Decugis 
Format : Couleurs (Eastmancolor) - 1,66:1 - 35 mm 
Durée : 105 minutes (2891 m.) 
Genre : comédie dramatique 
Pays :  France 
Date de sortie : 15 Novembre 1970 

Distribution :

Jean-Claude Brialy : Jérôme 
Aurora Cornu : Aurora 
Béatrice Romand : Laura 
Laurence de Monagham : Claire 
Michèle Montel : Mme Walter 
Gérard Falconetti : Gilles 
Fabrice Luchini : Vincent 
Sandro Franchina : l'italien du bal 
Isabelle Pons : Lucinde, en photo 

Récompenses :

1970 : Prix Louis-Delluc 
1970 : Prix Méliès 
1971 : Prix de la critique américaine 
1971 : Coquille d'Or, Festival de San Sebastián

Analyse :

Jérôme, jeune attaché d’ambassade, est en vacances en juillet sur les bords
du lac d'Annecy, un mois avant son mariage. Pour cet être velléitaire et
désœuvré, il s'agit d'user les dernières cartouches de la séduction avant
la normalisation et son cœur va hésiter entre trois jeunes femmes.

Aurora lui présente Laura jeune lycéenne effrontée de 16 ans, intellectuellement
très avancée, mais instable dans la décision finale, remettant en question
chaque attaque sentimentale de Jérôme. Elle déstabilise celui-ci
qui, lassé, jette son dévolu sur la sublime beauté architecturale que
représente Claire, sœur de Laura.

Cette jeune fille blonde et charmante, discrète et un peu lointaine, cache un
cœur sans passion, léger et stable, mais qui se satisfait de l’air du temps
que représentent ces jours de juillet s’égrenant sans surprises et qu’il faut
meubler par des activités simples rythmées par des petits déjeuners au bord du
lac et des parties banales de volley-ball.

Indifférente à l’extase d’un regard subjugué elle se contente d’un relationnel
amoureux simple avec Gilles. Une nouvelle fois, déstabilisé par ce modèle
architectural hors du commun, Jérôme fait le pari avec Aurore de posséder
symboliquement ce corps élaboré par la perfection divine en attribuant au
genou de Claire le nom de « Pole magnétique du désir ». Il n’a qu’une seule
envie bizarre et audacieuse, un seul but, limité : le caresser.

Pourquoi le genou ? Pourquoi, ce geste ? Pourquoi cette fixation ? Il ne peut
s'agir d'une réminiscence littéraire ou poétique, car si les poètes ont souvent
chanté la femme, ses yeux, sa bouche, ses lèvres, ses cheveux, son visage, son
corps, ses épaules, sa gorge, ses seins ... ses jambes, ses pieds, ils ne sont
jamais intéressés à ses genoux, à l'exception d'un unique vers de
Voltaire : « Contes d'amour d'un air tendre il faisait ... Et du genou le genou
lui serrait » et du roman « Comme le temps passe » dans lequel le héros compare
avec lyrisme les genoux de sa bien-aimée à des pierres de lunes polie par
le torrent.

Toute l'ambition modeste de Jérôme sera désormais d'effleurer ce beau genou
générateur d'infinies rêveries et il imaginera divers moyens d'y parvenir, ce
qui va lui occuper l'esprit tout l'été. Le contact des mains est une frontière
délimitant le refus de l’autre. Impossible d'aller plus loin, les corps sont
moraux et tremblent uniquement par le propos. La lumière pureté première de ce
site privilégié sublime la démarche somptueuse de Claire ondulant
majestueusement le long du lac.

Cette œuvre est magnifique, vivifiante, presque intolérable par son
magnétisme. Les paysages sont somptueux, l’air est bon, les promenades de
Laura et Jérôme dans la montagne sont une cure de jouvence, la parole et la
tendresse communie avec une nature offerte à la contemplation. Les gestes
contraints à la retenue valorisent les mots, la philosophie l’emporte sur
la détermination d’un baiser furtif avorté.

Claire est une œuvre d’art qu’il ne faut qu’effleurer, ne pas y rechercher
une obsession digne du docteur Freud. Pour Jérôme, la possession du corps de
Claire ne sera que la longue caresse sur un genou offert temporairement grâce
à la complicité bienveillante d'un orage de fin d’après-midi. Finalement sa
minuscule victoire lui aura coûté plus d'efforts et d'ingéniosité que celle
de Valmont sur la Présidente de Tourvel. Désormais le cœur tranquille, Jérôme
satisfait pourra s'en aller se marier. Les faiblesses intellectuelles
temporaires de Claire dues à son jeune âge lui interdisent la perception d’un
tel geste que seul Jérôme a ressenti dans une plénitude apaisée.

Pour Rohmer qui est un grand admirateur de Marivaux, la conquête en soi n'est
pas grand chose, et de fait tout le plaisir est dans la recherche de la
stratégie, la plus compliquée possible, dans les jeux subtils de la
séduction, dans les ruses, et surtout dans les égarements du cœur et
de l'esprit.

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.46.J.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 4
Aujourdhui : 77
Ce mois : 6 530
depuis le 24/11/10 : 835 706

joomla statistics

View My Stats