La Kermesse Héroïque - Un Film de Jacques Feyder - 1935 - Avec Françoise Rosay


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films    Rechercher des titres de Films
Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





La Kermesse Héroïque

        

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

La Kermesse Héroïque

La Kermesse héroïque est un film franco-allemand de
Jacques Feyder, d'après une nouvelle de Charles Spaak, sorti en 1935.

Synopsis :

Le film se passe du temps du peintre Jan Bruegel dans une petite ville
de Flandre orientale pendant la domination espagnole (XVIe siècle).
La cité se prépare pour sa kermesse annuelle, quand un garde vient
annoncer l'arrivée de l'ambassadeur d'Espagne et de sa suite armée, se
rendant aux Pays-Bas.
C'est la panique chez les notables et les boutiquiers, qui ont encore
en mémoire les pillages provoqués par les Espagnols quelques décennies
plus tôt. Le bourgmestre, dont la qualité maîtresse n'est pas le
courage, conseille à la population le calme, la prudence et l'obéissance
et décide de faire le mort au sens littéral du terme. Sa femme, révoltée
par sa couardise, décide, en compagnie des bourgeoises de la ville, de
jouer les hôtesses de charme. Le duc d'Olivarès se révèle d'ailleurs
plein d'égards et de déférence, et son escorte ne songe qu'à festoyer.
De galants quiproquos émailleront leur passage, et le départ de
l'envahisseur au petit matin laissera bien des regrets.

Fiche technique 

Titre : La Kermesse héroïque 
Réalisation : Jacques Feyder, assisté par Marcel Carné 
Assistant artistique : Charles Barrois 
Conseiller historique : M. Sterling 
Scénario : D'après une nouvelle de Charles Spaak 
Adaptation : Robert A. Stemmle Charles Spaak et Jacques Feyder 
Dialogue : Bernard Zimmer 
Musique originale : Louis Beydts 
Directeur de la photographie : Harry Stradling 
Opérateur : Louis Page, assisté de André Thomas 
Costumes : Georges K. Benda, J. Muelle 
Décors : Lazare Meerson, Alexandre Trauner, Georges Wakhevitch 
Son : Hermann Storr 
Musique : Louis Beydts 
Montage : Jacques Brillouin 
Tournage dans les studios d'Epinay 
Production : Société des films sonores Tobis 
Directeur de production : Pierre Guerlais 
Distribution : Filmsonor 
Pays :  France,  Allemagne 
Genre : Comédie historique 
Durée : 110 minutes 
Date de sortie : 3 décembre 1935

Distribution :

Louis Jouvet : le chapelain 
Françoise Rosay : Cornélia, la femme du bourgmestre 
Micheline Cheirel : Siska, la fille du bourgmestre 
Lyne Clevers : la poissonnière 
Maryse Wendling : la boulangère 
Ginette Gaubert : l'aubergiste 
Marguerite Ducouret : la femme du brasseur 
Jean Murat : le duc d'Olivarès, ambassadeur d'Espagne 
André Alerme : le bourgmestre de Boom 
Bernard Lancret : Jean Breughel, le jeune peintre amoureux de Siska 
Alfred Adam : le boucher, prétendant évincé 
Arthur Devère : le poissonnier 
Pierre Labry : l'aubergiste 
Marcel Carpentier : le boulanger 
Alexandre d'Arcy : le premier lieutenant Espagnol 
Claude Sainval : le second lieutenant Espagnol 
Delphin : le nain 
Roger Legris : le mercier 
Bernard Optal : Ambroise, le fils de Cornélia 
Matt Mattox : un danseur 
Will Dohm 
Rolla Norman 
Enrico Glori 
Rapaël Médina 
Pierre Athon 
Georges Spanelly 
Francine Wells/Bessy 
Yvonne Yma 
Marianne Hardy 
Molly Robert 
Myrillis

Commentaires :

Tiré d'une nouvelle écrite par le scénariste belge Charles Spaak en 1929, ce
film semble prémonitoire de l'occupation allemande et de la collaboration
qui en découle. À sa sortie, le film, produit par la Tobis, fut accusé par
les nationalistes flamands de servir la propagande allemande, ce qui n'est
pas l'avis de Georges Sadoul : « Ce qui était sans rapport avec les
intentions du réalisateur. Elles relevaient d'un pacifisme ancien, sans pour
cela annoncer la "collaboration" dans laquelle, cinq ans plus tard, devaient
se lancer les flamingants adversaires de La Kermesse ». Le film fit débat
à la chambre belge qui repoussa la demande d'interdiction demandée par
certains Flamands. La Kermesse fut cependant interdite à Bruges.
Le Dr Goebbels fit interdire le film en Europe occupée tout le temps
de la guerre.

Récompenses :

Grand Prix du cinéma français en 1936 
Prix des la meilleure mise en scène à la biennale de Venise en 1936 
Deux oscars en 1936 
Grand Prix du Cinéma International décerné par les critiques français

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.47.Q.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 6
Aujourdhui : 80
Ce mois : 6 533
depuis le 24/11/10 : 835 709

joomla statistics

View My Stats