L'Homme Orchestre - Un Film de Serge Korber - 1970 - Avec Louis de Funès


Recherche Google
Champ de recherche ci-dessus - Search field above - Commandes et Astuces de Google  Envoyer un mail  

Des centaines d'extraits vidéos à ne pas manquer...
X

Channel - YouTube Playlist - YouTube  Channel - Dailymotion  Playlist - Dailymotion

La Liste des Artistes et des Musiciens    La Liste des Films Music Player - Cinéma

Music Player - Lecteur de Musique



Besoin de parler et de se sentir un peu moins seul : 01.78.52.91.40 - 24h/24

















         "Translation"  "Astuce"       Un extrait vidéo de ce film  Nuages de mots-clés     

Les liens et les images du tableau ci-dessous s'ouvrent dans une nouvelle fenêtre (sauf l'affiche du film qui vous dirige vers un extrait vidéo)





L'Homme Orchestre

        

Vous pouvez bookmarquer la page en survolant    

L'Homme orchestre

L'Homme orchestre est un film franco-italien de Serge Korber
sorti en France le 18 septembre 1970.

Synopsis :

Evan Evans (Louis de Funès) dirige d'une main de fer une
compagnie de ballet dans la Principauté de Monaco.

Pas de prise de poids, pas de vie privée ni de sentiments
amoureux pour ses élèves, elles doivent vouer une entière
motivation à la danse. Et pourtant, certaines d'entre elles
s'offrent au nez et à la barbe de leur maître une vie amoureuse.

Lors d'une tournée en Italie, il découvre avec effroi que son
neveu est peut-être le père d'un nouveau né.


L'histoire complète :

Le chorégraphe Evan Evans supervise à Monaco les derniers
préparatifs de sa tournée européenne. Celle-ci est momentanément
remise en cause par le départ d'une des danseuses, qui a décidé
de se marier. Elle est certes vite remplacée, mais Evans veut
prévenir toute mésaventure du même ordre en imposant à ses girls
une discipline draconienne et en les protégeant jalousement de
toute rencontre masculine. Vérifiant, chambre après
chambre, qu'elles soient toutes endormies, il surprend l'une
d'elles, Françoise Martin, en flagrant délit d'escapade amoureuse.
Elle s'échappe en effet à travers les rues noires et monte à bord
du yacht de son amant italien, Franco. Demandée en mariage, elle
réserve sa réponse pour les deux jours qui suivent. C'est donc le
temps dont Evans dispose pour contrecarrer ce projet. Faisant
croire à son neveu Philippe qu'elle est folle amoureuse de lui, il
téléguide à loisir quiproquos sur quiproquos. Vite lassée
des "enfantillages" du jeune homme qui ne cesse de faire le beau
devant elle et de lui écrire des chansons, elle lui fait comprendre
que la plaisanterie a assez duré. Evans enregistre secrètement ses
paroles et, interceptant un appel téléphonique de Franco, il fait
en sorte que celui-ci entende Françoise l'évincer. Laquelle en est
quitte, le lendemain matin, pour regarder le yacht
s'éloigner, dépitée, alors qu'elle venait de se décider à partir
pour de bon. 

A Rome, une des danseuses est obligée de récupérer son bébé, laissé
jusqu'alors chez une nourrice. Pour obliger Evans à accepter la
présence de l'enfant, Françoise a idée de lui faire croire que le
père n'est autre que Philippe, sans préciser qui est la mère.
Philippe ne nie pas avoir eu, lors de la tournée précédente dans
la capitale italienne, une liaison avec une Sicilienne. Et il est
prêt à "réparer". Mais la Sicilienne a déjà un bébé sur les bras.
A qui donc est le premier ? L'affaire tournant au vilain avec
l'intervention de dizaines de carabiniers, les danseuses ne peuvent
plus qu'avouer la vérité. Philippe et la Sicilienne vivront le
parfait amour tandis que les deux bébés grandiront dans le sérail
des ballets Evans.

Fiche technique :

Réalisation : Serge Korber
 
Scénario : Jean Halain et Serge Korber d'après
Papillons de Paris, pas de deux de Géza Radványi
 
Dialogue : Jean Halain 
Assistant à la mise en scène : Pierre Cosson 
Assistant réalisateur : Lionel Bernier 
Images : Jean Rabier 
Opérateur : Alain Douarinou 
Décors : Rino Mondellini, assisté de Jean Forestier
 
Montage : Robert Isnardon, Monique Isnardon, assistés de
Inès Collignon
 
Son : René-Christian Forget 
Perchman : Jean Jak 
Musique : François de Roubaix (Éditions Hortensia)
 
Paroles des chansons écrites par Jean Halain, Remo Forlani, sur
une musique de François de Roubaix
 
Chorégraphie : René Goliard 
Script-girl : Alice Mironneau-Ziller 
Ensemblier : André Labussière 
Maquette des costumes : Anne-Marie Marchand 
Maquillage : Anatole Paris, Monique Archambaud 
Coiffures et perruques : Marc Blanchard 
Effets spéciaux et accessoires : Jacques Martin, Jacques Preisach
 
Conseiller technique pour les scènes de judo : Michel Berreur, Daniel Breton
 
Ameublement de l'hôtel de Rome réalisé par Knoll International 
Régisseur général : Roger Boulais 
Production : Gaumont (Paris), Rizzoli Films (Rome) - Franco-Italienne 
Directeur de production : Robert Sussfeld, Roger Debelmas 
Producteur délégué : Alain Poiré 
Administrateur de production : Guy Azzi 
Tournage des extérieurs à Nice
 
Tirage : Laboratoire G.T.C - Auditorium « Paris Studio Cinéma » de Billancourt 
Distribution : Gaumont distribution 
Pellicule 35mm, couleur par procédé Eastmancolor-Franscope 
Genre : Comédie 
Première présentation le 18 septembre 1970 
Durée : 85 mn

Distribution :

Louis de Funès : Mr Edouard, alias Evan Evans, impresario
et maître de ballet d'une troupe de danseuses
 
Olivier de Funès : Philippe, le neveu de Mr Evans, musicien 
Noëlle Adam : Françoise, l'adjointe de Mr Evans 
Puck Adams : Endrika, la danseuse mère du petit garçon 
Paul Préboist : Le directeur de l'hôtel romain 
Franco Fabrizzi : Franco Buzzini, le fiancé de Françoise 
Micheline Luccioni : La passagère qui drague sur le yacht 
Martine Kelly : La danseuse qui se marie 
Henri Bellus : Le jeune automobiliste au feu rouge 
Max Desrau : Un automobiliste au feu rouge 
Jacqueline Doyen : Une automobiliste au feu rouge 
Chris Grégolaris : Chris, preneur de son et cuisinier de la troupe 
Tiberio Murgia : Le père sicilien 
Marco Tulli : Le commissaire 
Franco Volpi : Le marquis 
Michel Charrel : Un agent de la circulation 
Robert Castel : Un agent de la circulation 
Ibrahim Seck : Le chauffeur du car 
Michèle Alba : Une danseuse 
Danielle Minazzoli : Une danseuse 
Vittoria di Silvero : Une danseuse 
Paola Tedesco : Une danseuse 
Lydie Callier : Une danseuse 
Géraldine Lynton : Une danseuse 
Françoise Occhipini : Une danseuse 
Christine Reynolds : Une danseuse 
Anne Trenbasiewicz : Une danseuse 
Leila Bouvier : Une danseuse 
Françoise Gros : Une danseuse 
Sylvie Maunet : Une danseuse 
Elisabeth Plazanel : Une danseuse 
Danielle Valdorizi : Une danseuse 
Rosario Toledano : Un danseur

Box-office :

Ce film a fait 2 410 000 entrées en France et se classe 15eme de
l'année 1970. D'autre part, selon le réalisateur Serge Korber, dans
les pays de l'Est le film aurait fait 33 millions d'entrées et aurait
également battu des records d'entrées en Allemagne.

Lieux de tournage :

Scènes intérieures : Studios de cinéma de Billancourt 
Scènes extérieures : Nice et Rome

Un extrait Vidéo    Ouvrir le lien Hypertexte

Enregistrement :     DVD.43.K.


      


Top  

Nombre de visiteurs
Actuellement : 16
Aujourdhui : 29
Ce mois : 11 280
depuis le 24/11/10 : 777 731

joomla statistics

View My Stats